Point Bourse de la mi-journée

25/02/10 à 11:22 - Mise à jour à 11:22

Source: Moneytalk

Les Bourses européennes étaient hésitantes en fin de matinée suite à de nouvelles inquiétudes concernant la Grèce. L'agence internationale de notation financière Moody's a prévenu ce jeudi que la note de la Grèce pourrait être abaissé d'ici un mois si le pays n'atteignait pas les objectifs du plan de réduction des déficits.

Du côté des actions en hausse en Europe ce matin, les résultats d'entreprises étaient à nouveau légion. A Paris, Club Med, Valeo et Ipsos font partie des grandes gagnantes de la matinée grâce à la publication de chiffres supérieurs aux attentes.

A Londres, c'est l'action RBS (Royal Bank of Scotland) qui se démarque. La banque a enregistré une perte nette de 3,6 milliards de livres sterling, soit près de 7 fois moins que le gouffre de 24,3 milliards constaté en 2008. Les dépréciations d'actifs semblent s'être retournées fin 2009, et les ouvertures de comptes ont été significatives l'an dernier.

A Bruxelles, Telenet était sans conteste la plus forte hausse de la matinée dans l'indice Bel 20. Le groupe a largement dépassé les attentes au quatrième trimestre. Sa position de cash flow lui permet de proposer 2,23 euros par action aux investisseurs contre 0,5 l'année passée. Pour 2010, l'entreprise se montre confiante et table sur des revenus en hausse de 8%.

Hors du Bel 20, Sipef se distinguait après avoir présenté un résultat net, part du groupe, de 60,17 millions de dollars, en hausse de 2,4% comparé à 2008. Le groupe va proposer un dividende de 1,10 euro brut par action, comparé à 0,80 euro l'année passée.

Toujours dans le Bel20 mais au rang des actions en recul, Dexia était en baisse malgré l'annonce de résultats enfin en positif et la distribution d'un dividende.

Hors indice, les résultats du producteur de zinc Nyrstar n'ont pas convaincu le marché, alors que là aussi les bénéfices sont à nouveau à l'ordre du four. Nyrstar a dégagé un résultat net de 10 millions d'euros en 2009 contre une perte de 595 millions d'euros un an plus tôt.

Hier soir, Wall Street a terminé la séance en hausse après les propos de Ben Bernanke devant le Congrès. Le patron de la Réserve fédérale a affirmé que les taux seraient maintenus à un bas niveau pour une période prolongée, rassurant les investisseurs. Le Dow Jones a gagné 0,89% et le Nasdaq a progressé de 1,01%.

Sur le marché des changes, l'euro poursuivait sa chute face au dollar jeudi, ancré sous 1,35 dollar, victime d'un regain d'inquiétudes sur la capacité de la Grèce à se sortir d'une crise budgétaire sans précédent et sur la vigueur de la reprise économique en zone euro.

Nos partenaires