Point Bourse de la mi-journée

03/05/10 à 11:22 - Mise à jour à 11:22

Source: Moneytalk

Les Bourses européennes avaient pris le chemin de la baisse lundi matin malgré la conclusion d'un accord sur le versement à la Grèce d'une enveloppe de 110 milliards d'euros, hier à Bruxelles.

Les Bourses européennes avaient pris le chemin de la baisse lundi matin malgré la conclusion d'un accord sur le versement à la Grèce d'une enveloppe de 110 milliards d'euros, hier à Bruxelles.

Du côté des actions, le secteur pétrolier était à la peine alors que la marrée noire qui touche les Etats-Unis risque de leur couter cher. La société norvégienne de service TGS Nopec était en forte baisse.

A Paris, Hermes était bien orienté alors qu'un de ses pères fondateur est décédé ce week end. Le marché spécule que la famille à la tête du groupe de luxe décide de vendre une partie de ses titres.

A Bruxelles, le Bel 20 se tâtait entre le rouge et le vert. La plus forte hausse de l'indice était à inscrire au palmarès de KBC. De manière générale les financières se montraient soulagées par la probable sortie de crise de la Grèce.
Hors indice, Oncomethylome faisait l'objet de toutes les attentions. La société qui développe et commercialise des tests de dépistage du cancer a annoncé ce lundi matin des résultats prometteurs dans son programme de dépistage du cancer colorectal.


Au rang des valeurs en baisse. Cofinimmo enregistrait le plus fort recul du Bel 20 pour des raisons purement techniques alors que l'action quotte ex-dividende aujourd'hui.

Hors indice Van de Velde était en forte baisse dans des volumes réduits.

Vendredi soir, Wall Street a fini en forte baisse, enregistrant l'un des replis hebdomadaires les plus importants depuis le début de l'année. Les indices ont été entraînés à la baisse par les valeurs financières dans le sillage de Goldman Sachs. Selon la presse, une enquête a été ouverte au pénal contre la banque. Le Dow Jones a clôturé en repli de 1,42% et perdu 1,7% sur la semaine. Le Nasdaq Composite a cédé respectivement 2,02% et 2,7%.

Sur le marché des changes, l'euro perdait du terrain lundi matin mais se maintenait au-dessus du seuil de 1,32 dollar, malgré les inquiétudes exprimées par les cambistes sur les obstacles qui peuvent encore surgir devant le plan de sauvetage de 110 milliards d'euros du budget de la Grèce.


Nos partenaires