Point Bourse de la mi-journée

12/03/10 à 11:22 - Mise à jour à 11:22

Source: Moneytalk

Les Bourses européennes évoluaient à la hausse à la mi-journée dans un climat d'attentisme avant la décision ce soir de la banque centrale américaine sur sa politique monétaire. Par ailleurs, l'indice de confiance de l'investisseur allemand s'était replié moins que prévu au mois de mars.

Le secteur bancaire européen, avec notamment BNP Paribas en France, bénéficiait d'un avis favorable de Morgan Stanley. Le bureau d'étude a relevé ses objectifs de cours sur BNP, Barclays et Credit Suisse, au motif que des marges plus faibles et une réglementation accrue devraient contraindre ces institutions à plus d'efficacité. Les groupes de taille importante et actifs sur les pays émergents sont les mieux positionnés, selon Morgan Stanley.
En revanche, en Italie, le troisième joaillier mondial, Bulgari évoluait dans le rouge. Le groupe accusait une perte plus importante que prévu de 13,6 millions EUR pour le quatrième trimestre, notamment en raison de coûts de restructuration et d'une baisse de la demande.


Dans le secteur immobilier, Immobel affichait une belle progression. Pour 2009, le groupe a dégagé un bénéfice net de 15,6 millions EUR, soit plus du double des 6,9 millions EUR engrangés en 2008. Immobel propose un dividende de 2 EUR par action.
Par ailleurs, le groupe Barco s'appréciait après avoir remporté un contrat pour la fourniture de projecteurs pour les 320 salles de Malco Theaters, opérateur de salles de cinéma aux USA.


En revanche, la société IBA était en recul. La société a enregistré une perte nette de 12,3 millions EUR en 2009, contre un bénéfice de 5,3 millions en 2008. IBA attribuait cette contre-performance à des coûts ponctuels liés à deux projets très exigeants en termes de recherche et développement et qui ont pris du retard.
Vu le climat boursier plutôt serein, des groupes défensifs tels que Colruyt et Omega Pharma fermaient la marche au sein du Bel20, délaissés par les investisseurs au profit de secteurs plus dynamiques.

Le marché des actions américaines a clôturé la séance d'hier quasi à l'équilibre avant la réunion de la banque centrale. L'impact positif d'un avis favorable sur Wal-Mart et de la perspective d'un changement de régulation moins contraignant que prévu sur les banques étaiet contrebalancé par la baisse du prix du baril de pétrole et la possibilité que Google se retire de Chine.

Tandis que l'euro se raffermissait par rapport au dollar, l'or s'appréciait de 0,46% à 1114,20 USD l'once.



Nos partenaires