Point Bourse de la mi-journée

11/05/10 à 11:22 - Mise à jour à 11:22

Source: Moneytalk

Les Bourses européennes évoluaient dans le rouge à la mi-séance. Après le rebond spectaculaire hier lié à la mise en place d'un nouveau plan de sauvetage de la Grèce, les marchés consolidaient leurs gains. Par ailleurs, une poussée de l'inflation en Chine faisait craindre que ce pays prenne des mesures supplémentaires pour freiner sa croissance.

Les actions financières et des métaux industriels, telles que Santander et BHP Billiton, étaient en net recul à la mi-séance, les investisseurs faisant une pause après avoir propulsé à la hausse ces deux secteurs hier suite aux nouvelles encourageantes sur la Grèce, nouvelles qui semblaient rassurer quant aux perspectives économiques de la zone euro.

Parmi les valeurs en hausses, citons Deutsche Post dont les résultats enthousiasmaient les marchés.

Au premier trimestre, le groupe affichait un bénéfice net de 1,7 milliard EUR, soit une hausse de 80%, ce qui était supérieur aux attentes de 1,51 milliard EUR. Le groupe attribuait ce résultat à sa restructuration et son programme de réduction des coûts.

Au sein du Bel20, les banques belges telles qu'Ageas et Dexia évoluaient dans le rouge, de concert avec leurs consoeurs européennes, après la forte appréciation d'hier liée aux avancées sur la problématique grecque.

Hors indice, EVS était en retrait. La contraction de sa marge brute de 83 à 78% et un bénéfice trimestriel de 6,26 millions EUR, inférieur aux attentes de 8 millions EUR, plombait l'action.

Parmi les rares hausses, signalons Recticel dont le chiffre d'affaires a progressé de 11%, ou 6% hors éléments exceptionnels, au premier trimestre.

Le groupe a réitéré ses prévisions 2010 et compte encore réduire son endettement cette année.

Parmi les biotechs, Galapagos a élargit le cadre de sa collaboration avec Roche concernant les maladies pulmonaires, décision qui pourrait lui rapporter 150 millions supplémentaires en cas de résultats scientifiques positifs.

Le marché des actions américaines a clôturé la séance d'hier sur une note franchement positive, soutenu par le ouf de soulagement des investisseurs concernant la dette grecque et par un rebond du prix du baril de pétrole.

L'indice Dow Jones a ainsi enregistré sa plus belle performance depuis le rally de mars 2009.

Après le fort rebond d'hier, le prix du baril de pétrole faisait une pause, avec une baisse de 2,10% à 75,66 USD le baril.

Nos partenaires