Point Bourse de la mi-journée

13/10/09 à 12:00 - Mise à jour à 12:00

Source: Moneytalk

Les Bourses européennes connaissent un petit accès de faiblesse mardi matin, après avoir établi de nouveaux records annuels la veille, notamment à la faveur des bons résultats trimestriels comme ceux de Philips.

Du côté des actions, Lloyds Banking Group était à la peine dans les premiers échanges. Le groupe britannique de prêts hypothécaires doit rembourser pas moins de 2 milliards de livres aux autorités anglaises afin de sortir de leur programme d'aide mis en place au plus fort de la crise financière. Les spécialistes de la question estiment que le groupe bancaire n'aurait pas les reins assez solides actuellement pour se défaire des aides accordées.

Par ailleurs, Goldman Sachs a indiqué qu'il était désormais extrêmement positif par rapport au secteur de l'acier asiatique. Du coup, JFE et Nippon Steel étaient en très forte progression à la clôture asiatique.

A Bruxelles, les actions du BEL 20 évoluant dans le vert n'étaient pas légion ce mardi matin. Umicore et Ackermans & van Haaren étaient en tête des actions en hausse.

Hors du Bel 20, Alfacam était en très forte hausse à la mi-séance. Le groupe a annoncé avoir inscrit pas moins de 7 millions d'euros de chiffres d'affaires répartis sur 2009-2010.

Le Bel 20 était tiré vers le bas par les valeurs financières dans la matinée. Dexia et Fortis Holding monopolisaient le bas du classement.

Sans surprise hors du Bel 20, c'est KBC Ancora qui affiche une des plus forte baisse de la matinée.


Hier soir, la Bourse de New York a terminé à l'équilibre, marquant une pause avant de se confronter à une salve de résultats d'entreprises cette semaine: le Dow Jones a gagné 0,21%, et le Nasdaq a perdu 0,01%.

Sur le marché des changes, l 'euro corrigeait ses gains et s'affichait en baisse face au dollar mardi en début d'échanges européens, après la publication d'un indice allemand ZEW moins bon que prévu, les courtiers abandonnant pour un temps les investissements plus risqués qu'ils avaient privilégiés dans la perspective des résultats trimestriels des entreprises américaines.

Nos partenaires