Point Bourse de la mi-journée

31/08/10 à 12:01 - Mise à jour à 12:01

Source: Moneytalk

Les Bourses européennes étaient profondément ancrées dans le rouge à la mi-journée.

Des données économiques peu réjouissantes publiées hier aux USA démoralisaient les investisseurs. D'autant plus que d'autres données en provenance de l'Oncle Sam, notamment sur l'immobilier et la confiance du consommateur, étaient attendues cet après-midi.

EUROPE

Dans le secteur pharma, AstraZeneca était en recul après que les autorités sanitaires aux USA n'aient pas approuvé son traitement pour les affections respiratoires qui était censé succéder à un traitement plus ancien dont le brevet expire dans cinq ans et dont les revenus s'élevaient à 1 milliard USD par an.

De même, Glaxo Smith Kline évoluait dans le rouge. Les autorités sanitaires aux USA ont demandé plus de temps pour évaluer les données concernant son traitement de l'épilepsie, ce qui en retarderait l'approbation éventuelle.

BRUXELLES BAISSES

Les résultats d'Option ont déçu les marchés.

De même, Spector a connu une baisse de 9,9% de son chiffre d'affaires au premier semestre et une perte de 6,3 millions EUR, contre 4,5 millions EUR il y a un an. Banque Degroof a abaissé son objectif de cours de 0,75 EUR à 0,65 EUR.

BRUXELLES HAUSSES

Au premier semestre, son chiffre d'affaires a chuté de 66% et sa perte s'est creusée. Option mentionne la concurrence chinoise comme motif de sa contre-performance. Le groupe n'est pas certain d'enregistrer une croissance supérieure au second semestre. KBC Securities a réduit son objectif de cours de 0,60 EUR à 0,40 EUR.

En revanche, les résultats semestriels de Lotus Bakeries ont plu au marché.

Ailleurs, l'optimisme de Zetes était récompensé en Bourse. Le groupe s'attend à un Ebitda de 17 millions EUR sur un an, contre 13,6 millions EUR l'année précédente, et cela, en dépit d'une baisse de 23% de son bénéfice net au premier semestre. Banque Degroof et KBC Securities ont relevé leur avis sur le titre à " accumuler ".

MARCHES US

Son chiffre d'affaires a progressé de 2% et son résultat récurrent de près de 9%. L'EBitda hors éléments exceptionnels s'élevait à 24,3 millions EUR, contre 22,7 millions EUR il y a un an.

Le marché des actions américaines a clôturé en retrait, plombé par des données indiquant que le revenu réel des ménages était en baisse, ce qui fit ressurgir les craintes d'une double récession dans ce pays.

MATIERES PREMIERES

Vu le climat relativement maussade des marchés, le prix du baril de pétrole se repliait de 0,65% à 73,60 USD.

Nos partenaires