Point Bourse de la mi-journée

10/09/10 à 12:01 - Mise à jour à 12:01

Source: Moneytalk

Les Bourses européennes étaient tirées vers le bas par les actions bancaires en matinée, alors que le marché craint les augmentations de capital en cascade pour répondre aux exigences de Bâle III.

EUROPE

Du côté des actions, les banques étaient en recul avant la communication des nouvelles exigences de Bâle III en termes de capitalisation. Les banques allemandes sont particulièrement exposées, avec entre autre la Deutsche Bank, qui devrait selon des informations de presse lever 8 à 9 milliards d'euros pour renforcer sa solvabilité.

Par ailleurs, Nokia était en nette progression alors que la société a nommé, Stephen Elop, un ancien de Microsoft, comme CEO.


BRUXELLES

A Bruxelles, la plus forte hausse dans l'indice Bel 20 est celle de Umicore, qui profite de la bonne tenue du secteur des matières premières dans le sillage de prix de matériaux de base en progression.

Hors indice, Arseus se portait bien.

HAUSSES

BRUXELLES

La plus importante baisse de la matinée dans l'indice Bel 20 est à mettre à l'actif de Dexia qui souffre comme toutes les valeurs financières européennes dans l'attente de la divulgation des nouvelles normes de Bâle III.

BAISSES

Hors indice, GIMV faisait pâle figure.

MARCHES US

Jeudi soir, la Bourse de New York a fini en légère hausse, soutenue par le recul des inscriptions au chômage aux Etats-Unis, au terme d'une séance marquée par un faible volume d'échanges: le Dow Jones a gagné 0,27% et le Nasdaq 0,33%.

MARCHE DES CHANGES

Sur le marché des changes, le dollar reprenait des couleurs vendredi matin face à l'euro et face au yen après l'annonce du dépôt de bilan d'une banque japonaise, alors que les inscriptions au chômage aux Etats-Unis sont sortis meilleurs qu'escompté.

Nos partenaires