Point Bourse de la mi-journée

16/12/09 à 13:14 - Mise à jour à 13:14

Source: Moneytalk

Après une série de cinq séances consécutives de hausses, les Bourses européennes cédaient du terrain jeudi matin, les investisseurs tentant de digérer le communiqué publié par la Fed dans la soirée d'hier.

Sans surprise, la Fed a décidé de maintenir ses taux inchangés, précisant qu'elle devrait les maintenir à un niveau bas pour une période très longue. C'est ce discours prudent qui a selon toute vraisemblance marqué les esprits.

Du côté des actions, les valeurs financières étaient à nouveau sous les feux de la rampe alors que l'agence de notation financière Standard and Poor's a à son tour abaissé la note de la dette souveraine grecque à BBB+. Les banques anglaise Lloyds et Barclays étaient particulièrement affectées.
Par ailleurs, EADS était bien orientée en fin de matinée sur des bonnes nouvelles pour Airbus puisque l'A380 a reçu la certification de la part des autorités de l'aviation civile chinoise.

A Bruxelles, UCB était largement en tête des actions du Bel 20, dans un marché étroit.
Hors du Bel 20, Picanol était largement en tête des actions en hausses mais dans de très faibles volumes alors que les fêtes de fin d'années approchent à grands pas.

Comme par ailleurs en Europe, les valeurs financières étaient les grandes perdantes de la matinée dans l'indice Bel 20, alors que le rating de la dette souveraine grecque est abaissé auprès de S&P. KBC fermait la marche des actions en recul suivi de près par Fortis et Dexia.
Hors du Bel 20, Option et Punch dont l'augmentation de capital est en cours étaient encore pénalisées par les investisseurs ce matin. Notons que l'augmentation de capital d'Option touche à sa fin ce soir.

Hier soir, La Bourse de New York a fini à l'équilibre, après avoir effacé ses gains du début de journée à l'issue de la réunion de la banque centrale américaine, sans surprise mais suivie d'un rebond du dollar: le Dow Jones a perdu 0,10%, mais le Nasdaq a gagné 0,27%.

Sur le marché des changes, L'euro chutait face au dollar jeudi en début d'échanges européens, atteignant des plus bas en trois mois et demi, pénalisé par les commentaires prudents de la Réserve fédérale américaine et par une nouvelle dégradation de la notation de la dette de la Grèce.

Nos partenaires