Point Bourse de la mi-journée

12/01/10 à 12:22 - Mise à jour à 12:22

Source: Moneytalk

Les Bourses européennes évoluaient légèrement à la baisse à la mi-journée. Les opérateurs exprimaient leur déception face à un début de saison de résultats d'entreprises mitigé pour le quatrième trimestre. Peu de données statistiques capitales étaient attendues ce jour, à l'exception de la balance commerciale américaine.

Du côté des actions, le français Alstom était en recul suite à un avis d'analyste défavorable. Société Générale a modifié sa recommandation sur le titre de "conserver" à "vendre" au motif d'une concurrence accrue en provenance de Chine.
En revanche, au Royaume-Uni, la société de grande distribution Tesco s'appréciait. Ses ventes comparables du dernier trimestre 2009 ont progressé de 4,9%, au-delà des 2,8% enregistrés au trimestre précédent et des 3% attendus par le marché.
BXL BAISSES
A Bruxelles, le brasseur AB Inbev évoluait dans le rouge. Il est possible que si les actions syndicales en cours se poursuivent, elles créent des problèmes d'approvisionnement pour les distributeurs d'ici deux à trois jours.
Par ailleurs, Umicore accusait un net repli, de concert avec les valeurs européennes liées aux matières premières en général. Cette tendance s'explique par les résultats trimestriels décevants du géant de l'aluminium Alcoa, lequel a publié une perte inattendue.
BXL HAUSSES
Toujours dans le Bel20, ce sont les valeurs les plus défensives telles que les sociétés de grande distribution Delhaize et Colruyt et les télécoms telles que Belgacom qui limitaient les pertes de l'indice national.
Hors indice, la société biotech Ablynx s'envolait après avoir publié des résultats très encourageants concernant ses recherches thérapeutiques, notamment en ce qui concerne les nanobodies.
MARCHES US
La Bourse de New York a conclut la séance sur une note d'optimisme relatif après que les statistiques attrayantes du commerce extérieur chinois aient soutenu les titres de sociétés américaines exportatrices telles que Caterpillar.
MATIERES PREMIERES
Vu l'humeur à nouveau incertaine des marchés qui s'explique par les résultats d'Alcoa, l'or, valeur refuge, reprenait de la vigueur avec une hausse de 0,27% à 1154,90 USD l'once.

Nos partenaires