Portefeuille MoneyTalk : en quête d'opportunités

19/01/12 à 12:20 - Mise à jour à 12:20

Source: Moneytalk

Malgré la pression de Standard & Poor's, les places boursières sont parvenues à s'orienter à la hausse grâce à la poursuite de l'accalmie sur les marchés obligataires souverains. Nos valeurs bancaires, BNP Paribas en tête, en ont évidemment profité.

Malgré la pression de Standard & Poor's, les places boursières sont parvenues à s'orienter à la hausse grâce à la poursuite de l'accalmie sur les marchés obligataires souverains. Nos valeurs bancaires, BNP Paribas en tête, en ont évidemment profité.

Mais la vraie star de ce début d'année est surtout le secteur automobile qui a déjà bondi de plus de 17%. Peugeot s'est ainsi apprécié de 20%. Son principal actionnaire, la holding FFP, n'a par contre grappillé qu'un peu plus de 5% alors que le constructeur automobile représente près de la moitié de sa valeur intrinsèque. Ce retard est d'autant moins compréhensible que les autres participations cotées de FFP comme SEB, Lisi ou Zodiac ont également connu un bon début d'année. Nous en profitons donc pour augmenter notre (faible) position dans la holding de la famille Peugeot. Cet achat marque le début du réemploi (prudent) de nos liquidités.

Par ailleurs, Solvay verse ce 19 janvier un dividende intérimaire de 0,90 EUR net par action et que HP a payé le 4 janvier un coupon trimestriel de 0,12 USD brut par titre (soit 0,06 EUR par action).

Cédric Boitte

Ordre d'achat

45 actions FFP (ISIN : FR0000064784) à maximum 32,50 EUR.

En savoir plus sur:

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos