Pourquoi AB InBev vaut 119 euros

04/12/14 à 14:20 - Mise à jour à 14:20

Source: Moneytalk

Les analystes de Goldman Sachs estiment qu'AB InBev progressera à 119 euros au cours de 12 prochains mois, l'objectif de cours le plus ambitieux mais sûrement pas dénué de fondement. Le premier brasseur mondial continue en effet d'appliquer sa recette miracle made in Brasil.

Pourquoi AB InBev vaut 119 euros

© REUTERS

Stratégie gagnante

Le succès d'AB InBev, c'est avant tout la réussite de la vision entrepreneuriale de Jorge Lemann, un des trois actionnaires de référence brésilien. Inspiré par le General Electric de Jack Welch ou Wal Mart, il a élevé la maîtrise des coûts au range d'art financier tout en capitalisant sur des marques fortes pour maintenir des prix de vente élevés. AB InBev détient ainsi 5 des 6 marques de bière les plus puissantes du monde.

Rentabilité en hausse chronique

En termes de ventes, AB InBev affiche une croissance limitée, les volumes ayant même tendance à se tasser depuis l'année dernière. Les bénéfices continuent toutefois de progresser, le brasseur capitalisant sur ses marques premium (déclinées en de multiples versions) et continuant de limiter les coûts, une tâche facilitée par la décrue du prix des matières premières. Sa marge opérationnelle atteint ainsi 31,6% sur les 9 premiers mois de l'année, ce qui place AB InBev loin devant LVMH ou Google par exemple.

Place aux dividendes

AB InBev a longtemps consacré ses cash-flows à son désendettement (suite au rachat d'Anheuser Busch pour 52 milliards de dollars en 2008) et aux acquisitions. Désormais que les opportunités de reprise sont moins nombreuses et que les cash-flows ont continué à gonfler, le premier brasseur mondial se montre plus généreux avec ses actionnaires. Le dividende a ainsi été relevé de 0,80 euro en 2010 à 2,05 euros en 2013. Pour 2014, le dividende intérimaire a déjà été relevé de 0,60 à 1 euro. En tenant compte d'un dividende final simplement maintenu, le rendement brut atteindrait 2,6%, supérieur à la moyenne à Wall Street.

En savoir plus sur:

Nos partenaires