Pourquoi l'investissement passif a tellement la cote

21/08/15 à 12:30 - Mise à jour à 12:29

Source: Moneytalk

Des études récentes révèlent que l'investissement passif a de plus en plus la cote. Mais de quoi parle-t-on au juste ? Et pourquoi cela devient-il aussi populaire ?

Pourquoi l'investissement passif a tellement la cote

© iStock

Investissement actif et investissement passif

Dans une gestion de fonds d'actions "active", le gestionnaire essaie de faire mieux qu'un indice boursier. Un gestionnaire de fonds d'actions belges essaiera chaque année de battre le BEL20. Un gestionnaire d'actions internationales essaiera de performer mieux que le MSCI-World, etc. Un fonds ou investissement géré "passivement", par contre, ne vise pas à surperformer le marché mais plutôt à répliquer le rendement de l'indice boursier aussi précisément que possible. La plupart des trackers, également appelés ETF, sont des investissements passifs.

Les trackers ont de plus en plus la cote

Aux États-Unis, le succès des trackers a considérablement augmenté au cours des dernières années. Ils représentent déjà plus de 35% du marché total des fonds. Mais en Belgique aussi, les trackers ou Exchange Traded Funds (ETF) sont de plus en plus populaires. Comment cela se fait-il? D'abord, il n'y a qu'un nombre limité de fonds "actifs" qui parviennent, année après année, à performer mieux que leur indice. Mais il y a plus. Les frais des fonds passifs sont un peu plus bas que ceux liés aux fonds actifs.

Des frais bas sont un grand atout

Les frais de gestion annuels se situent généralement 'seulement' autour de 0,25% à 0,40% pour les trackers, alors que pour les fonds d'actions actifs, il s'agit plutôt de 1,2% à 1,6%. C'est une différence importante du fait que ces frais reviennent chaque année. À l'achat d'un tel tracker, vous payez seulement la commission de courtage (souvent de 0,5% à 1%) comme lors de l'achat d'une action, alors que pour un fonds d'actions vous devez souvent vous acquitter de 2% à 3%. Un fonds actif part donc avec un lourd handicap par rapport à un fonds passif; il doit donc déjà être très bon pour compenser ce handicap chaque année.

Nos partenaires