Poursuite de la correction avant la Fed

11/12/13 à 17:24 - Mise à jour à 17:24

Source: Moneytalk

Les Bourses européennes n'ont pas réussi à confirmer leurs gains de la première partie de séance malgré l'accord budgétaire intervenu au Congrès américain pour les deux prochaines années.

Poursuite de la correction avant la Fed

© REUTERS

Au niveau sectoriel, le segment des matières premières a de nouveau souffert avec un recul de plus d'un pour cent, creusant davantage ses pertes annuelles à près de 18%, de loin le pire secteur cette année en Europe.

Europe : RBS - Banco Santander

Royal Bank of Scotland a chuté à la suite de la démission de Nathan Bostock, Directeur financier de la banque britannique depuis moins de 3 mois, qui va rejoindre Banco Santander.

Europe : Natixis - Air Liquide

À Paris, Natixis a profité d'une recommandation d'achat des analystes d'Exane BNP Paribas.

Air Liquide a fini en légère hausse après sa journée des investisseurs. Globalement, le groupe s'est contenté de confirmer ses prévisions tablant sur une croissance annuelle de 5% à 7% sur la période 2011-2015.

Bruxelles : Bekaert - Elia

À Bruxelles, s'est distingué grâce à des acquisitions au Costa Rica et au Brésil destinées à renforcer ses positions de marché.

Elia a profité d'un relèvement de conseil des analystes de Morgan Stanley qui recommandent désormais de surpondérer le titre.

Bruxelles : Bpost - IBA

Hors indice, Bpost a chuté à la suite de la vente par le fonds CVC de sa participation résiduelle de 19,7% du capital au prix de 14,75 euros par action.

IBA a trouvé un accord avec SK Capital Partners concernant leurs différents litiges, ce qui se traduira par une perte de 5 millions pour le groupe néo-louvaniste.

États-Unis : tendance

Les marchés américains reculaient à la mi-séance, l'accord au Congrès américain braquant de nouveau tous les regards sur la réunion de la Réserve fédérale américain la semaine prochaine.

États-Unis : MasterCard

MasterCard se distinguait à la mi-séance grâce au relèvement de son dividende trimestriel à 1,10 dollar par action et à un nouveau plan de rachat d'actions propres de 3,5 milliards de dollars.

Nos partenaires