Poursuite de la vague de M&A dans les télécoms

06/03/14 à 16:32 - Mise à jour à 16:32

Source: Moneytalk

Bouygues entend souffler SFR à Numericable pour le plus grand bonheur de Vivendi, d'Iliad et de l'ensemble des opérateurs européens.

Poursuite de la vague de M&A dans les télécoms

Après l'arrivée en force de Free Mobile l'année dernière, le marché du mobile pourrait repasser de 4 à 3 opérateurs en France. Bouygues se propose en effet de racheter SFR, mis en vente par Vivendi , pour 14,5 milliards (10,5 milliards en cash et 46% de Bouygues Telecom-SFR). C'est moins que les 14,75 milliards proposés par le câblo-opérateur Numericable mais Bouygues précise qu'en intégrant les synergies de 10 milliards, son offre vaut 19 milliards.

Même si Bouygues s'est porté acquéreur tardivement, son offre de fusion de Bouygues Télécom avec SFR apparait assez logique puisque se situant dans le prolongement de l'accord de partage de réseau des 2 opérateurs et permettant à Bouygues Télécom de mettre la main sur un réseau fixe digne de ce nom. Iliad (Free) pourrait profiter des concessions imposées par les autorités de la concurrence, Bouygues et SFR représentant la moitié du marché mobile français, tout en enterrant la hache de guerre avec Bouygues qui lui avait promis la vie dure dans le fixe, activité qui finance le développement de Free Mobile.

Ce rapprochement intervient également dans un contexte européen marqué par le début d'une consolidation, deux opérateurs nationaux souhaitant également fusionner en Allemagne et en Irlande. La balle est désormais dans le camp des autorités de la concurrence.

Cédric Boitte

Nos partenaires