Prises de bénéfices à gogo sur les Bourses

27/06/13 à 11:18 - Mise à jour à 11:18

Source: Moneytalk

Le secteur bancaire était particulièrement nerveux au lendemain d'un accord européen sur les modalités de renflouement des banques en difficultés.

Prises de bénéfices à gogo sur les Bourses

© REUTERS

Les principales Bourses européennes étaient en léger recul ce jeudi sur des prises de bénéfices après le rebond marqué des séances boursières de mardi et mercredi.

Les investisseurs restaient sur leur réserve craignant toujours un durcissement de la politique de la Réserve fédérale américaine et un asséchement du crédit en Chine.

Europe : BNP Paribas - Commerzbank

Aux actions, le secteur bancaire était nerveux après l'accord conclu à Bruxelles par les ministres des Finances de l'Union européenne sur les modalités de renflouement des banques en difficulté, qui prévoient désormais une contribution des actionnaires, des créanciers et des plus gros clients. Les banques les plus faibles étaient les plus pénalisées à l'image de Commerzbank à Francfort.

Europe : International Airlines Group - BASF

Egalement très chahuté ce jeudi, le secteur de la chimie pâtissait d'une révision négative du rating de poids lourds du secteur par JPMorgan.

International Airlines Group, la holding regroupant British Airways et Iberia, cédait aussi du terrain après le placement de 12% du capital par Bankia au prix unitaire de 256 pence.

Bruxelles : Solvay - Umicore

A la Bourse de Bruxelles, Solvay était en net retrait comme ses consoeurs européennes alors que JPMorgan a abaissé sa recommandation sur la société à " sous-pondéré ".

Umicore est toujours pénalisé par les prix déprimés des métaux précieux.

Bruxelles : Colruyt - UCB

Toujours dans l'indice, Colruyt surfait toujours sur ses bons résultats publiés la veille et inscrivait la plus forte hausse du Bel 20.

UCB, comme toutes les valeurs défensives d'ailleurs, tirait son épingle du jeu et voguait en territoire positif.

Etats-Unis

Wall Street a terminé en hausse mercredi pour la deuxième séance consécutive, la révision à la baisse du PIB des Etats-Unis apaisant les craintes d'une inflexion imminente de la politique monétaire américaine: le Dow Jones a gagné 1,02% et le Nasdaq 0,85%.

Le produit intérieur brut de la première puissance économique mondiale n'a progressé durant les trois premiers mois de l'année que de 1,8% alors qu'une précédente estimation faisait état d'une hausse de 2,4%.

Nos partenaires