Prises de bénéfices, chute de KPN

17/10/13 à 20:07 - Mise à jour à 20:07

Source: Moneytalk

Les marchés européens ont clôturé au lendemain de l'annonce d'un accord sur le budget et le plafond de la dette aux États-Unis, compromis qui avait toutefois déjà été largement anticipé par les investisseurs.

Prises de bénéfices, chute de KPN

© REUTERS

L'accord intervenu entre démocrates et républicains n'est par ailleurs que temporaire, un compromis sur le fond devant être trouvé pour le début de l'année prochaine au risque d'une nouvelle fermeture des administrations fédérales américaines et d'une faillite des États-Unis.

Europe : KPN - Nestlé

Sur les marchés d'actions, KPN a chuté à Amsterdam à la suite du retrait de son offre de rachat par America Movil qui souhaitait reprendre l'entièreté de l'opérateur néerlandais au prix de 2,40 euros par action.

À Zurich, Nestlé a apr contre fini en hausse malgré des chiffres de vente décevant, sa croissance organique ayant baissé à 4,4% contre un consensus de 4,5%. Cette déception était toutefois déjà largement attendue par les marchés après les avertissements d'Unilever et Danone. Le premier groupe alimentaire mondial s'est de plus montré confiant pour le quatrième trimestre.

Europe : SAB Miller - Diageo

À Londres, SAB Miller a profité de chiffres de vente meilleurs que prévu. Les volumes de bière écoulés par le deuxième brasseur mondial ont augmenté de 3% au trimestre écoulé grâce à l'amélioration constatée en Europe et en Amérique du Nord.

Les chiffres de vente de Diageo ont par contre déçu. Le co-leader mondial de spiritueux a vu sa croissance ralentir à 3% entre juillet et septembre à cause des pays émergents. Les analystes tablaient sur 4%.

Bruxelles : Telenet - GDF Suez

Au sein du Bel 20, Telenet s'est de nouveau distingué au lendemain des rumeurs concernant un possible rapprochement avec Ziggo, câblo-opérateur néerlandais.

GDF Suez a par contre été affecté par une note des analystes d'UBS qui craignent une réduction du dividende dès l'année prochaine.

Bruxelles : Bekaert - Nyrstar

Bekaert a connu une séance difficile, sans nouvelle particulière toutefois.

Hors indice, Nyrstar a fini dans le rouge après que les analystes de HSBC ont abaissé leur conseil à sous-pondérer, équivalent de vendre.

États-Unis : tendance

Les marchés américains évoluaient sans tendance à la mi-séance alors que le chiffre des inscriptions hebdomadaires au chômage a baissé moins que prévu à 358 000.

États-Unis : IBM

Le géant informatique IBM chutait en raison d'un rapport trimestriel décevant, surtout au niveau des ventes. Son chiffre d'affaires a ainsi reculé de 4% à 23,7 milliards de dollars en raison d'une chute de 9% de ses revenus dans les pays émergents.

Cédric Boitte

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos