Prudence boursière alors que la Grèce reste un problème

21/11/12 à 16:51 - Mise à jour à 16:51

Source: Moneytalk

L'ouverture positive de Wall Street a redonné du coeur à l'ouvrage aux Bourses européennes en territoire négatif tout au long de la matinée.

Prudence boursière alors que la Grèce reste un problème

© REUTERS

Les principales Bourses européennes étaient en petite hausse ce mercredi sans grande conviction après l'échec des discussions entre les ministres des Finances de la zone euro et les représentants du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque centrale européenne (BCE) sur la réduction de la dette grecque.

Au terme de près de douze heures de négociations, les représentants des différentes composantes de la " troïka " ont dû se résoudre au petit matin à prévoir une nouvelle réunion, la troisième du mois, lundi prochain 26 novembre, le temps d'obtenir le consensus nécessaire au versement d'une nouvelle tranche d'aide à la Grèce.

L'ouverture positive de Wall Street et les chiffres du chômage US meilleurs qu'escomptés ont toutefois fait contrepoids aux mauvaises nouvelles européennes.

EUROPE : Veolia Environnement

Aux actions, Veolia Environnement était en progression après l'annonce de la finalisation de la vente de ses activités déchets solides aux Etats-Unis au groupe ADS Waste Holdings pour un montant total représentant une valeur d'entreprise de 1,9 milliard de dollars (environ 1,49 milliards d'euros).

EUROPE : BASF-Novartis

BASF a l'intention de lancer une offre publique d'achat sur le groupe norvégien Pronova BioPharma, spécialisé dans la recherche & développement sur les acides gras omega 3, pour 12,5 couronnes norvégiennes par action. Cette offre valorise la société quelque 4,8 milliards de couronnes, soit 664 millions d'euros environ.

Par ailleurs, Novartis indique que l'autorité du médicament américaine, la Food & Drug Administration (FDA), a autorisé la mise sur le marché du Flucelvax, présenté comme le premier vaccin issu de culture cellulaire contre la grippe saisonnière pour les adultes âgés de plus de 18 ans.

BRUXELLES : Umicore-D'ieteren

A Bruxelles, Umicore est la lanterne rouge du Bel 20 alors que son concurrent dans le créneau des pots catalytique, Johnson Matthey, a fait état d'une baisse de 2,2% de son bénéfice au premier semestre, suite au recul des prix du platine.

De manière générale les valeurs cycliques étaient à la peine après un début de semaine sur les chapeaux de roue. Bekaert et D'Ieteren étaient en net recul.

BRUXELLES : Delhaize - Mobistar

Les grandes gagnantes de la séance dans l'indice Bel 20 sont les valeurs défensives comme Mobistar ou Delhaize, tirées vers le haut par des achats à bon compte.

Notons toutefois que Delhaize a annoncé la prochaine émission d'obligations pour 400 millions d'euros au taux de 3,125% sur 8 ans. Ces obligations uniquement destinées aux institutionnels permettront au distributeur de rembourser des dettes dont les taux d'intérêts sont moins avantageux.

ETAT-UNIS

Wall Street a ouvert en légère hausse mercredi, la prudence restant de mise face aux incertitudes sur le déblocage d'une aide à la Grèce en Europe ou sur les négociations budgétaires aux Etats-Unis.

Les indices profitaient toutefois en début de séance de l'annonce d'une chute plus forte qu'attendue des nouvelles inscriptions au chômage aux Etats-Unis la semaine dernière. Elles restent cependant toujours marquées par les conséquences du passage de l'ouragan Sandy sur le Nord-Est du pays, qui a entraîné de nombreuses fermetures d'entreprises ou suspensions d'activité dans les zones les plus affectées.

Nos partenaires