QRF met les bouchées doubles

14/09/15 à 13:25 - Mise à jour à 13:25

Source: Moneytalk

Particulièrement dynamique depuis son introduction en Bourse fin 2013, la société immobilière QRF vient de réaliser une acquisition majeure à Alost lui permettant de doper la valeur de son portefeuille de plus de 10%.

QRF met les bouchées doubles

QRF Aalst Nieuwstraat 29-33 © QRF

Besoin de capitaux

Fidèle à sa stratégie, QRF continue ses emplettes d'immeubles commerciaux au centre-ville avec le rachat d'un vaste bien au centre d'Alost pour 17 millions dont un des trois locataires est H&M, principal client de la société immobilière (15,3% du portefeuille). Cela porte le total des acquisitions depuis l'introduction en Bourse fin 2013 à plus de 50 millions ou une croissance de 46%. Anneleen Desmyter, Chief executive officer, admet que ces reprises ont eu un impact sur le bilan de la société immobilière. "Notre taux d'endettement attend désormais 53% !" Une augmentation de capital semble ainsi devenir nécessaire, que cela via une opération publique ou un placement privé.

L'avenir au centre-ville

La stratégie de QRF reste en effet axée sur la croissance et en continuant de cibler l'immobilier commercial au centre-ville (surtout dans les rues dominantes pour leur zone de chalandise), une optique d'avenir pour Anneleen Desmyter. "Dans le futur, les centres-villes deviendront plus intéressants pour vivre, travailler, faire du shopping car plus écologiques et facile en termes de mobilité". Actuellement, QRF cible tout particulièrement Bruxelles où elle est encore peu présente. La capitale pourrait ainsi servir de tremplin vers l'étranger même si la CEO estime que QRF doit encore doubler de taille avant d'envisager sortir des frontières du pays.

Des rendements corrects

Anneleen Desmyter concède que les rendements locatifs sont en berne, les prix actuels affichant un rendement de 5% contre 6,1% pour l'ensemble du portefeuille de QRF mais cela est compensé par des taux de financement réduits. La croissance du portefeuille ne devrait ainsi pas plomber le dividende, élément clé pour les investisseurs en SIR (statut ayant succédé aux sicafi). Pour l'année 2014, QRF a distribué 93% de ses bénéfices (minimum de 80%), soit un coupon de 1,30 euro brut ou un rendement de dividende net de 3,75%, dans la moyenne supérieure du secteur.

En savoir plus sur:

Nos partenaires