Quatrième séance de hausse consécutive

06/12/12 à 17:18 - Mise à jour à 17:18

Source: Moneytalk

Les marchés européens ont progressé ce jeudi grâce à l'annonce d'un repli plus marqué que prévu des inscriptions hebdomadaires au chômage à 370 000 aux États-Unis contre un consensus de 380 000.

Quatrième séance de hausse consécutive

© REUTERS

L'hésitation a toutefois longtemps dominé la séance, les investisseurs attendant visiblement de plus amples informations concernant les négociations sur le fiscal cliff américain à moins de 4 semaines de la nouvelle année.

EUROPE : EADS

Le consortium européen d'aviation et de défense s'est envolé en Bourse de Paris grâce à l'annonce d'un plan de rachat d'actions propres destiné à reprendre les titres vendus par Daimler et Lagardère au cours des prochains mois. Par ailleurs, EADS a confirmé que la France et l'Allemagne détiendraient à l'avenir chacun 12% de son capital.

EUROPE : GDF Suez

À Paris toujours, GDF Suez a lourdement chuté après que le groupe énergétique a lancé un avertissement sur ses résultats 2013 et 2014 tablant désormais sur un bénéfice net récurrent en baisse de plus de 10% par rapport à 2012 alors qu'il tablait auparavant sur une croissance.

BRUXELLES : UCB

Le groupe biopharmaceutique s'est distingué au sein du Bel 20 sans nouvelle particulière. UCB poursuit ainsi son redressement après sa correction de début novembre qui l'avait vu abandonné une dizaine de pour cent.

BRUXELLES : GBL

Le Bel 20 souffrait doublement du profit warning de GDF Suez, directement et via GBL, le groupe énergétique représentant 15% de la valeur intrinsèque de la holding d'Albert Frère.

BRUXELLES : KBC

Le bancassureur a fini en légère hausse sur fond d'informations de presse concernant le remboursement de 1,8 milliard d'aides publiques à l'État fédéral avant la fin de l'année. KBC devant s'acquitter d'une pénalité de 15%, le paiement total atteindrait 2,1 milliards.

NEW-YORK : Tendance

Les marchés américains évoluaient sans tendance claire en première partie de séance, les investisseurs étant en manque de points de repère.

NEW-YORK : Garmin

Le spécialiste américain des GPS se distinguait à la mi-séance après l'annonce qu'il intégrera le S&P 500, l'indice élargi américain, après la clôture des marchés le 11 décembre. Il remplacera R R Donneley & Sons en proie à des difficultés financières aggravées par la publication accidentelle des résultats du troisième trimestre de Google.

Nos partenaires