Quel avenir pour les fabricants de PC ?

25/05/12 à 15:52 - Mise à jour à 15:52

Source: Moneytalk

Alors que HP accumule les déceptions depuis deux ans et vient d'annoncer la suppression de 27000 emplois, Dell vient de publier des chiffres et de prévisions sensiblement inférieurs aux attentes.

Dell a chuté de plus de 17% ce mercredi en Bourse à la suite de la publication de chiffres extrêmement décevants. Au trimestre écoulé, son bénéfice net ajusté par action a baissé de 22% à 0,43 USD contre un consensus de 0,46 USD. Ses prévisions pour la période en cours ont également déçu. HP a pour sa part pu annoncer des chiffres légèrement supérieurs aux attentes malgré une baisse de 3% de son chiffre d'affaires et un plongeon de 28% de son bénéfice net par action. Le groupe masque de plus en plus difficilement la faiblesse de ses marchés historiques : les imprimantes (baisse de 10% des revenus) et les PC (revenus stables).

Dell a indiqué que les ventes décevantes de PC s'expliquaient par la sortie prévue pour le second semestre de Windows 8. Cela serait toutefois ignorer les difficultés structurelles du secteur dont souffre tout particulièrement HP malgré son statut de leader mondial des PC, des serveurs et des imprimantes.

La division imprimantes est affectée par le développement des sociétés d'impression centralisée (surtout pour les photos), ce qui incite de plus en plus de consommateurs à réduire, voire à supprimer, leur budget imprimante.

Au niveau des PC, HP et Dell souffrent évidemment du succès des tablettes, un segment où ils ne sont pas parvenus à s'imposer, qui érode les ventes d'ordinateurs portables. Selon l'institut Gartner, les ventes de tablettes devraient en effet doubler à 119 millions d'unités cette année pour 368 millions de PC, un chiffre en hausse de 4,4% grâce aux pays émergents qui devraient représenter 70% des ventes mondiales de PC en 2016 contre 50% en 2011.

Cette évolution de marché combinée à la montée en gamme des fabricants asiatiques, illustrée par le rachat des activités d'IBM par Lenovo en 2005, pèse sur la rentabilité malgré les mesures d'économie de coûts. Au trimestre écoulé, la division PC de HP a ainsi enregistré une marge opérationnelle d'à peine 5,5% contre 5,7% pour le groupe Dell alors que les divisions services, imprimantes et serveurs de HP génèrent des marges de plus de 11%.

Le PC connait actuellement une évolution de marché quasiment similaire à celui de la télévision au cours des décennies. Les prix deviennent de plus en plus prépondérants malgré l'évolution des technologies, ce qui pèse sur les marges et profite aux acteurs (asiatiques) les moins chers. C'est pourquoi, nous éviterions les fabricants de PC, une nouvelle détérioration de la rentabilité n'étant pas à exclure. A titre de comparaison, quasiment seuls les fabricants sud-coréens (Samsung, LG) de télévisions sont encore rentables actuellement.

Nos partenaires