Rapports d'entreprises de nouveau décevants

25/10/13 à 12:28 - Mise à jour à 12:28

Source: Moneytalk

Les marchés européens reculaient en début de séance en raison d'une nouvelle volée de rapports trimestriels décevants en Asie et en Europe.

Rapports d'entreprises de nouveau décevants

© REUTERS

Au niveau économique, le climat des affaires a légèrement reculé en Allemagne alors que les économistes tablaient sur une nouvelle progression .

Europe : Volvo- Renault

Sur les marchés d'actions, le fabricant de poids lourds Volvo chutait sur fond de chiffres trimestriels décevants, son profit opérationnel ayant chuté de 18% à 2,4 milliards de couronnes suédoises alors que les analystes prévoyaient une hausse à 3,1 milliards.

À Paris, Renault a également déçu, son chiffre d'affaires ayant baissé de 3,2% à 8 milliards au troisième trimestre alors que les analystes tablaient sur 8,5 milliards.

Europe : Kering - BASF

Toujours à Paris, Kering reculait à la suite d'un net ralentissement de Gucci dont la croissance a chuté à 0,6% au troisième trimestre contre un consensus de 2,1%

Seule éclaircie en termes de résultats, BASF a vu son profit opérationnel bondir de 15% au troisième trimestre à 1,69 milliard, mieux que le consensus de 1,62 milliard.

Bruxelles : ThromboGenics - Belgacom

Au sein du Bel20, ThromboGenics rechutait sensiblement après son rebond des dernières séances.

Belgacom a publié des chiffres globalement en ligne avec les attentes mais les marchés s'inquiètent de l'absence de prévision concernant le dividende final de l'exercice 2013.

Bruxelles : UCB - Solvay

Les chiffres de vente d'UCB ont par contre légèrement déçu, le titre souffrant également d'un abaissement de recommandation à conserver des analystes de KBC Securities .

Les résultats de Solvay ont par contre franchement déçu, son bénéfice ebitda a chuté de 13% à 439 millions contre une prévision moyenne de 463 millions.

États-Unis : tendance

Les Bourses américaines ont clôturé en hausse ce jeudi, les marchés se reprenant après la correction de la veille et malgré un recul inférieur aux attentes des inscriptions hebdomadaires au chômage.

Nos partenaires