Rechute des Bourses

31/01/14 à 12:40 - Mise à jour à 12:40

Source: Moneytalk

Les Bourses européennes reculaient à la mi-séance accentuant leurs pertes mensuelles toujours sur fond de craintes de déraillement de la situation financière des pays émergents.

Rechute des Bourses

Au niveau économique, la séance était marquée par la stagnation du taux de chômage à 12% en zone euro et la baisse inattendue (-2,5%) des ventes au détail en Allemagne.

Europe : BBVA

La deuxième banque espagnole subi une perte nette de 849 millions au trimestre. Cette perte trimestrielle était attendue, BBVA ayant annoncé en octobre une moins-value de 2,3 milliards à la suite de la vente d'une partie de sa participation dans la banque chinoise Citic.

Europe : LVMH - Christian Dior

LVMH se distinguait à la mi-séance à la faveur de résultats globalement meilleurs que prévu grâce à une accélération de sa croissance au quatrième trimestre. Son profit opérationnel est ressorti en ligne avec les attentes à 6 milliards d'euros sur l'ensemble de l'année 2013.

Bruxelles : Belgacom - KBC

Au sein du Bel 20, Belgacom se distinguait grâce à une recommandation d'achat des analystes de JP Morgan qui ont fixé un objectif de cours de 26 euros. Cela éclipse un rapport beaucoup plus pessimiste de Goldman Sachs qui conseille de vendre.

KBC était par contre à la traîne, victime de prises de bénéfices alors que le titre affiche une hausse de près de 50% en 6 mois.

Bruxelles : Exmar - Greenyard Foods

Hors indice, Exmar progressait grâce à de bons chiffres annuels, son bénéfice net ayant quasiment doublé à 107 millions de dollars en 2013 grâce notamment à plus-value enregistrée sur la vente d'une partie de ses activités à Teekay.

Greenyard Foods reculait après la publication d'un chiffre d'affaires en baisse de 0,2% à 462,5 millions sur les 9 premiers mois de son exercice 2013-2014. Degroof et KBC Securities ont toutefois abaissé leur objectif de cours tout en maintenant leur recommandation à conserver.

États-Unis : tendance

Les marchés américains ont rebondi ce jeudi sur fond de résultats d'entreprises meilleurs que prévu et de confirmation du redressement de la croissance avec les chiffres du PIB du 4e trimestre aux États-Unis.

Nos partenaires