Record pour Ziggo, Peugeot trinque

12/12/13 à 18:06 - Mise à jour à 18:06

Source: Moneytalk

Les Bourses européennes ont fini en baisse, les marchés restant prudents à la suite de l'annonce d'une chute de 1,1% de la production industrielle en zone euro et d'un rebond des inscriptions au chômage aux États-Unis.

Record pour Ziggo, Peugeot trinque

Les ventes au détail ont par contre agréablement surpris outre-Atlantique avec un bond de 0,7% le mois dernier mais cela n'a pas suffi à rassurer les investisseurs.

Europe : Peugeot

Peugeot a lourdement chuté à la suite de la confirmation de négociations concernant un nouveau partenariat pouvant impliquer une augmentation de capital. Le groupe a également acté l'échec de l'alliance avec General Motors en réduisant quasiment de moitié les synergies prévues et a prévenu que ses chiffres annuels seraient affectés par des dépréciations de 1,1 milliard liées aux taux de change.

Europe : Wood Group - Ziggo

À Londres, le groupe parapétrolier Wood Group a sombré après avoir indiqué que des retards dans des projets offshore et le ralentissement du marché canadien devraient affecter ses résultats en 2014.

À Amsterdam, le câblo-opérateur Ziggo a établi de nouveaux records après avoir confirmé des négociations avec Liberty Global, déjà actionnaire à hauteur de 30%, en vue d'un rachat.

Bruxelles : UCB - Telenet

À Bruxelles, UCB s'est distingué grâce à un rapport des analystes de Barclays qui ont relevé leur conseil à surpondérer et leur objectif de cours à 57 euros.

Telenet a profité de la confirmation des négociations entre Ziggo et Liberty Global qui est déjà actionnaire majoritaire du câblo-opérateur flamand.

Bruxelles : Bekaert - Fountain

Bekaert a rechuté après son rebond de près de 4% hier à la suite d'acquisitions en Amérique latine.

Hors indice, la cotation de Fountain n'a pas encore repris après l'annonce d'un refinancement bancaire et surtout, d'une augmentation de capital.

États-Unis : tendance

Les marchés américains poursuivaient leur correction dans la crainte d'une réduction de ses soutiens monétaires par la Réserve fédérale américaine lors de sa réunion la semaine prochaine.

États-Unis : Lululemon

Le distributeur spécialisé Lululemon chutait à la mi-séance après avoir prévu d'atteindre un bénéfice par action compris entre 78 et 80 cents pour le trimestre en cours contre un consensus de 84 cents.

Nos partenaires