Redressement fragile d'Air France - KLM

30/07/12 à 11:21 - Mise à jour à 11:21

Source: Moneytalk

La compagnie aérienne a subi une lourde perte nette qui cache une sensible amélioration de ses résultats opérationnels. Cette dernière demande toutefois confirmation dans les trimestres à venir.

Redressement fragile d'Air France - KLM

© REUTERS

Air France - KLM a subi une perte nette de 895 millions d'euros au second trimestre, plus que quadruplée par rapport à la même période en 2011. Cet important déficit est toutefois largement imputable à des éléments non opérationnels : provision de restructuration (annoncée en juin) de 368 millions et dépréciation de la juste valeur d'instruments de couverture du prix du carburant de 372 millions.

Au niveau opérationnel, les chiffres sont ainsi en nette amélioration. Le chiffre d'affaires a crû de 4,5% à 6,5 milliards dont un effet de change favorable de 2,6%. Le résultat d'exploitation avant amortissements, provisions et loyers opérationnels a bondi de 20,7% à 607 millions. La perte opérationnelle a été fortement réduite à 66 millions contre 145 millions il y a un an et un consensus de 216 millions. Air France - KLM est parvenu à limiter la hausse de ses coûts malgré la nouvelle envolée de 12,8% de la facture carburant à 214 millions, la baisse de 2% de la consommation n'ayant pu que ralentir modestement la hausse du prix du kérosène en euros.

Parmi les éléments positifs, nous pouvons également épingler le recul de l'endettement net à 6,24 milliards contre 6,51 milliards à la fin 2011. Le redressement des chiffres d'Air France - KLM demeure toutefois fragile vu la forte volatilité du prix du pétrole et le ralentissement économique mondiale. Pour le second semestre, la compagnie aérienne s'est ainsi contentée de prévoir de faire mieux que l'année dernière.

Cédric Boitte

www.accioz.be

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos