Regain d'espoir sur les marchés d'actions

06/06/12 à 10:47 - Mise à jour à 10:47

Source: Moneytalk

Les principales Bourses européennes ont ouvert en nette hausse ce mercredi, l'avertissement de l'Espagne concernant son accès, virtuellement fermé, aux marchés du crédit ayant renforcé l'espoir de nouvelles mesures de stimulation monétaire de la part des banques centrales.

Regain d'espoir sur les marchés d'actions

© REUTERS

L'Espagne a reconnu mardi que les marchés lui étaient fermés alors que les grands argentiers du G7 ont évoqué lors d'une conférence téléphonique les progrès en vue d'une union budgétaire et financière en Europe sur fond de nouveaux signaux de rechute en récession de la zone euro. Les ministres des Finances et les banquiers centraux du G7 se sont entendus pour travailler de concert à résoudre les problèmes affectant la zone euro mais n'ont publié aucun communiqué commun à l'issue d'une téléconférence convoquée en urgence.

Les marchés attendent également l'issue de la BCE qui ne devrait toutefois pas se solder par une nouvelle baisse de taux d'après le consensus du marché.

Aux actions, les banques (+1,8%) et les produits de base (+2,4%) étaient en tête des hausses en Europe en fin de matinée. La décision de Moody's d'abaisser la note de crédit de six banques allemandes et des trois principales banques autrichiennes, ainsi que des banques grecques Emporiki et Geniki a seulement limité la hausse des banques concernées.

Sur la Bourse d'Amsterdam, Ahold évoluait à contre-courant et perdait 2,4% après des résultats inférieurs au consensus au premier trimestre, des ristournes et des hausses de salaires ayant pesé sur les marges du distributeur aux Pays-Bas.

Dans le secteur technologique, Nokia (+4,6%) était en revanche en verve. Le groupe a récemment dévoilé ses premiers téléphones portables bas de gamme à grand écran tactile.

A Bruxelles, les valeurs bancaires étaient également plébiscitées. KBC était en tête des valeurs en hausse dans le BEL20.

Bekaert et Nyrstar étaient en forte progression alors que la croissance économique australienne est ressortie plus forte qu'escompté à 1,3% pour le premier trimestre alors que les prévisions tablaient sur 0,5%. L'économie australienne est un bon baromètre de la santé de l'économie chinoise, cette dernière étant un des principaux client des sociétés minières piliers de l'économie australienne.

Nos partenaires