Regain d'optimisme boursier

19/11/12 à 11:59 - Mise à jour à 11:59

Source: Moneytalk

Les Bourses européennes reprenaient des couleurs ce lundi après deux semaines de baisse, les investisseurs entrevoyant une possible issue à l'impasse budgétaire aux Etats-Unis.

Regain d'optimisme boursier

© Getty Images/iStockphoto

Barack Obama et les principaux dirigeants démocrates et républicains du Congrès ont entamé vendredi des discussions très attendues sur la fiscalité et le budget avec pour priorité affichée d'éviter une rechute de l'économie américaine dans la récession. Les premiers commentaires autour de ces discussions sont relativement positif ce qui permet aux marchés d'envisager une issue rapide.

EUROPE : SAS - HSBC

Aux actions, le titre SAS bondissait de plus de 25% à la mi-séance. La compagnie aérienne scandinave a trouvé un accord avec la plupart des syndicats avec lesquels elle négocie entre autres des baisses de salaires et des suppressions de postes pour assurer la survie du groupe menacé de faillite.

A Londres, HSBC prenait des points après avoir confirmé discuter de la cession de sa participation dans l'assureur chinois Ping An, valorisée autour de 9,3 milliards de dollars (7,2 milliards d'euros), dans le cadre d'une stratégie de recentrage autour de ses activités traditionnelles.

EUROPE : ING - Crédit Agricole

Dans le secteur bancaire, l'action ING gagnait du terrain après avoir trouvé un accord avec la Commission européenne sur un nouveau plan de restructuration, lui permettant de repousser le remboursement de totalité de l'aide publique reçue en 2008 et la mise en oeuvre de son plan de séparation de ses activités de banque et d'assurances.

De manière générale, le secteur bancaire était bien orienté ce lundi sur des achats à bon compte après un long passage à vide.

BRUXELLES : KBC - Nyrstar

A Bruxelles, dans l'indice Bel 20, c'est KBC qui mène la danse sur des achats à bon compte comme ses consoeurs européennes. KBC a annoncé ce matin son intention de lancer des crédits adossés à des crédits hypothécaires. La banque compte lever 10 milliards d'euros par ce biais.

Les valeurs cycliques étaient également à la fête à l'image de Nyrstar ou Solvay, profitant de commentaires positifs sur les perspectives économiques de 2013.

BRUXELLES : IBA

Hors indice, IBA a annoncé une perte au terme de ce troisième trimestre ce qui ne plait pas aux marchés. Les propos très rassurants du management sur l'avenir de la société et une probable croissance de 5% à 10% sur les 3 prochaines années n'ont semble-t-il pas convaincus.

Nos partenaires