"Renault 2016 Drive the Change"

01/03/12 à 10:51 - Mise à jour à 10:51

Source: Moneytalk

Depuis le 1er janvier 2012, l'industrie automobile est le secteur le plus performant de l'EuroStoxx 600. Et dans ce secteur, c'est Renault qui arrive en tête : une bonne raison d'analyser cette action de plus près!

Le groupe automobile Renault est coté sur Euronext Paris (39,94 euros le 24 février 2012).

En 2009, Renault annonçait un nouveau slogan au salon de Francfort : "Drive the Change". Un an plus tard, en février 2010, ce slogan devenait "Renault 2016 Drive the Change". Le constructeur en profitait pour dévoiler un plan sur six ans articulé autour de deux objectifs :

•améliorer les ventes (3 millions de voitures en 2013) ;

•porter les free cash-flows à 3 milliards d'euros d'ici 2016.

Les résultats publiés le 16 février 2012 ont démontré que le groupe Renault avait joint le geste à la parole. Le chiffre d'affaires avait progressé de 9,4 % et les free cash-flows atteignaient déjà 1,1 milliard d'euros. Ce sont surtout ces cash-flows impressionnants qui nous ont incités à assortir Renault d'un nouvel objectif de cours à 42 euros - sur la base d'une analyse fondamentale.

Sur le plan technique aussi, la situation de Renault est excellente. Sur les 600 actions de l'indice EuroStoxx, Renault figure en 14e position. Le haut du classement est accaparé par des actions bancaires qui ont repris une partie des pertes essuyées ces derniers mois. Au sein du secteur automobile, Renault occupe la première place. Et ce sont précisément les actions de ce type qui jouissent de nos préférences : des actions performantes dans un secteur performant.

En 2011, nous avions consacré plusieurs articles au secteur automobile, le secteur le plus performant d'Europe. À l'époque, nous avions particulièrement vanté les actions allemandes, comme BMW, Continental et DaimlerChrysler. Etant donné la conjoncture actuelle, il est remarquable que le secteur automobile européen arrive à nouveau en tête en 2012. Les trois actions allemandes précitées s'approchent à nouveau de leurs sommets et ne sont pas étrangères à la hausse de l'indice DAX.

Analyse de Renault

Après la rupture de l'importante courbe baissière (voir R1 sur le graphique 1), l'action Renault a été assortie d'un avis "Acheter sur tendance" le 24 juin 2012 (32,65 euros). Depuis, l'action n'a cessé de progresser sans correction digne de ce nom, de sorte qu'un repli temporaire est possible.

Un tel repli pourrait être une belle opportunité d'achat pour ceux qui ont manqué le signal du 24 janvier. Les principaux niveaux de support se trouvent à 35,50 et 32,50 euros. Sous 29 euros, la tendance haussière serait brisée. Les objectifs de cours se situent actuellement à 42, 45 et 52 euros.

Le graphique à long terme (graphique 2) permet d'observer le caractère volatil de Renault. Dans les années 90, Renault a régulièrement atteint 60 euros, pour voir chaque fois son cours diminuer de moitié à 30 euros par la suite. La hausse de 30 à 120 euros en 2005 était également phénoménale. Mais la baisse à 10 euros qui l'a suivie est restée gravée dans les mémoires de nombreux investisseurs.

Nous retenons quatre éléments d'analyse technique qui nous aideront à réussir nos investissements en actions : analysez la tendance sur le long terme et contrôlez les niveaux de support et de résistance ; surveillez les actions en portefeuille chaque jour et vendez en cas de rupture de la tendance haussière.

Renault est un exemple d'école qui démontre l'importance de respecter scrupuleusement les quatre conditions ci-dessus : "Renault 2016 Drive The Change", certes... but avoid a trend change !

Paul Gins, CompuGraphics

Nos partenaires