Rio Tinto surprend positivement

16/10/12 à 12:03 - Mise à jour à 12:03

Source: Moneytalk

Alors que les analystes tablaient sur une quasi stabilité, Rio Tinto a annoncé que sa production de minerai de fer avait progressé de 6% au trimestre écoulé malgré le ralentissement économique chinois.

Rio Tinto surprend positivement

Rappelons tout d'abord l'importance du minerai de fer qui est de loin le minerai le plus utilisé au monde et a représenté 70% des bénéfices de Rio Tinto l'année dernière. Le troisième groupe minier mondial a produit 52,6 millions de tonnes de minerai au trimestre écoulé, en hausse de 6% en glissement annuel malgré le net ralentissement de l'économie chinoise. Ces chiffres confirment par ailleurs la stratégie de Rio Tinto qui continue à investir dans le minerai de fer mais a suspendu des projets liés à d'autres métaux.

Le groupe britannique n'est d'ailleurs pas le seul à avoir surpris positivement, Fortescue Metals ayant annoncé une hausse de 26% de sa production de minerai de fer. Cela pose évidemment la question de la demande de la Chine dont les importations de minerai de fer ont atteint un plus haut sur 20 mois en septembre.

Le ralentissement de l'industrie chinoise (qui absorbe près de la moitié de la production mondiale de minerai de fer) étant une certitude, la production de minerai de fer locale a fortement diminué, contredisant l'ambition de la Chine de doubler sa production de minerai de fer entre 2010 et 2015. Les groupes miniers occidentaux ne devraient toutefois pas crier victoire trop rapidement, les sidérurgistes chinois ayant probablement profité d'un effet d'aubaine vu la chute de 36% du prix du minerai de fer importé à 112 dollars la tonne en moyenne au troisième trimestre, au plus bas depuis près de 3 ans et inférieur au coût de production d'une partie des mines chinoises.

Au niveau des autres métaux, nous pouvons épingler la hausse de 21% de la production de cuivre à 132 000 tonnes grâce au rebond de 68% de la production de la mine Escondida, le plus grand gisement de cuivre au monde, après les grèves de l'année dernière.

Cédric Boitte

www.accioz.be

Nos partenaires