S&P tire la sonnette d'alarme pour la Chine

23/02/16 à 00:21 - Mise à jour à 00:20

Source: Moneytalk

La récente envolée de crédits en Chine inquiète l'agence de notation financière. Des économistes prédisent de " graves problèmes " à la deuxième économie mondiale qui n'agit pas assez fermement pour contrer une crise financière qui pourrait être pire que le subprime.

S&P tire la sonnette d'alarme pour la Chine

© Reuters

Des crédits qui s'envolent

Contrairement à l'économie qui ralentit, l'octroi de crédits (en yuans) a bondi en Chine pour atteindre le record 350 milliards en janvier, 40% de plus que prévu par les économistes. Différents facteurs expliquent le quadruplement par rapport à décembre comme l'anticipation du Nouvel An chinois début février ou la réduction du recours aux crédits en devises étrangères. Partout ailleurs, la nouvelle serait accueillie favorablement mais pas en Chine où les créances douteuses ont déjà progressé de 51% l'année dernière suivant les données officielles -qui sous-estiment le problème selon certains économistes. Les prêts défaillants et à risques dans le secteur bancaire pesaient ainsi 585 milliards à la fin 2015.

Pire que le subprime ?

À la suite de la vague de crédits qui a inondé l'économie chinoise après la crise de 2008, le taux d'endettement des ménages et entreprises chinoises a bondi à 209% du PIB du pays. Désormais, les autorités affirment lutter contre les excès des 7 dernières années : réduction des surcapacités de production dans l'industrie, mesures contre la dégradation de la qualité des actifs des banques et arrêt d'octroi de crédits à des sociétés zombies. George Magnus, conseiller économique chez UBS, affirme toutefois que Pékin n'en fait pas assez, se limitant aux discours sans réelles mesures concrètes. Il prédit ainsi de "graves problèmes" à l'économie chinoise, la recherche de croissance à court terme accentuant les déséquilibres qui rattraperont tôt ou tard le pays. Kyle Bass, gérant de hedge fund, se montre particulièrement pessimiste tablant sur des pertes quatre fois supérieures à la crise du subprime aux États-Unis.

Pyramide de Ponzi

On notera que la bulle du crédit s'est également développée hors des banques avec notamment un boum des plateformes de prêts entre particuliers. L'une d'entre elles, Ezubo, vient toutefois de s'écrouler, devenant la plus importante pyramide de Ponzi de l'histoire de la Chine : 7,6 milliards de dollars levés auprès de 900 000 épargnants pensant obtenir un bon rendement. Au total, Pékin considère que pas moins de 1000 plateformes de prêts entre particuliers sont problématiques, avouant à demi-mot l'échec de sa stratégie de soutien destinée à fournir des crédits aux petites entreprises.

Nos partenaires