"Sans Mario Draghi, l'euro n'existerait plus"

03/02/18 à 09:00 - Mise à jour à 09:31
Du Trends-Tendances du 25/01/18

Le Néo-Zélandais Andrew Bosomworth fait autorité dans le monde des investissements européens. Avec son équipe, il gère pour quelque 280 milliards d'euros d'actifs confiés par Allianz, sa maison mère, et une clientèle constituée de fonds de pension, entre autres.

Difficile d'associer l'immeuble, plutôt passe-partout de Munich à la crème de la crème de la sphère financière. Le hall d'entrée est garni de six horloges toutes simples qui donnent l'heure des grands cen- tres financiers, plus celles de Los Angeles et de Munich, où le fonds obligataire américain Pimco et Allianz ont leur siège social. Quant au bureau d'Andrew Bosomworth, patron de la filiale allemande de Pimco, son dépouillement n'est contrasté que par la présence de nombreuses récompenses, auxquelles s'ajoute, accrochée au mur, une ancienne obligation Daimler Benz d'une valeur nominale de 1.000 reichsmark, assortie d'un coupon de 4 %.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires