Séance mitigée

14/01/14 à 18:03 - Mise à jour à 18:03

Source: Moneytalk

Les marchés européens ont connu une séance mitigée partagés entre la chute de Wall Street ce lundi et les bons indicateurs économiques de ce mardi.

Séance mitigée

© REUTERS

Au niveau économique, la production industrielle a rebondi de 1,8% en novembre en zone euro, un chiffre meilleur que prévu mettant fin au repli constaté les deux mois précédents.

Europe : Celesio

À Francfort, Celesio a souffert de l'échec de l'offre de rachat de McKesson. Selon des rumeurs de marché, le groupe américain tenterait désormais de fonder une co-entreprise avec le distributeur pharmaceutique allemand.

Europe : Ipsen

À Paris, Ipsen a chuté après avoir annoncé la commercialisation seul de son anticancéreux Somatuline. Le groupe pharma devra donc supporter l'ensemble des coûts de commercialisation, ce qui reportera de 2014 à 2017 l'équilibre financier de sa filiale US.

Bruxelles : Delhaize - UCB

Delhaize s'est distingué au sein du Bel20, le titre récupérant quelque peu de son plongeon depuis le mois d'août à la suite du chamboulement de son management.

Le recul d'AB InBev a par contre pesé sur l'indice.

Bruxelles : Euronav - Pairi Daiza

Sur le marché élargi, Euronav a fini en hausse malgré l'annonce d'une hausse de 25% du nombre de titres représentatifs de son capital à la suite de la conversion d'obligations en 8,2 millions d'actions et de la réalisation d'un placement privé de 50 millions de dollars au prix de 6,70 euros par action (soit 5,5 millions d'actions).

Pairi Daiza a annoncé après Bourse que la société du fondateur du parc animalier avait racheté les 15,3% de la SRIW au prix de 40 euros par action, portant sa participation à 69%

États-Unis : tendance

Les marchés américains rebondissaient à la mi-séance profitant des chiffres meilleurs que prévu de Wells Fargo et de JP Morgan. Les indicateurs US du jour étaient également meilleurs que prévu avec notamment un bond de 0,7% des principales ventes au détail en décembre.

États-Unis : Google

Google progressait après avoir annoncé le rachat de Nest Labs, un fabricant de thermostats connectés, pour 3,2 milliards de dollars.

Nos partenaires