Semaine marquée par la BCE

29/08/14 à 18:03 - Mise à jour à 18:03

Source: Moneytalk

Les marchés ont clôturé la semaine sur une note légèrement positive, le nouveau recul de l'inflation en zone euro alimentant les spéculations de nouvelle mesure de la BCE.

Semaine marquée par la BCE

© AFP/Getty Images

Sur la semaine, les Bourses européennes ont étoffé leur gain mensuel, le premier depuis mai, grâce surtout au discours tenu le week-end par Mario Draghi aux États-Unis. Le Président de la Banque centrale européenne a évoqué de nouvelles mesures de soutien alors que l'inflation a de nouveau reculé en août en zone euro à 0,3%. La fin de semaine a toutefois été plus mitigée en raison du regain de tension en Ukraine où des troupes russes épauleraient désormais les rebelles.

Europe : Tesco - Essilor

Tesco a plombé l'ensemble du secteur de la distribution en Europe. Le groupe britannique a émis des prévisions inférieures aux attentes prévoyant une chute de son bénéfice de 3,3 à 2,5 milliards de livres en raison de la concurrence intense de Aldi notamment. Tesco a ainsi décidé de réduire son dividende intérimaire de 75%.

À Paris, Essilor s'est par contre distingué. Le leader mondial des verres de lunettes a livré des résultats semestriels solides avec une hausse de 8% du chiffre d'affaires et 11% du bénéfice opérationnel. Il a également relevé ses prévisions annuelles tant en termes de chiffre d'affaires que de marges bénéficiaires.

Europe : Seadrill - Burger King

Les conditions de marchés restent difficiles pour le secteur parapétrolier. Seadrill, le leader mondial du forage en mer, a ainsi accusé un recul de 6% de son bénéfice opérationnel au second trimestre. Le groupe évoque également des perspectives incertaines.

Aux États-Unis, Burger King a annoncé le rachat de Tim Horton pour plus de 11 milliards de dollars. Le numéro deux du hamburger aux États-Unis souhaite ainsi profiter de la fiscalité moins lourde au Canada tout en développant son offre petit-déjeuner, Tim Horton étant de loin le leader des cafés et donuts au Canada..

Bruxelles : D'Ieteren - EVS

Le déluge de résultats s'est avéré globalement plutôt décevant à Bruxelles avec quelques prestations honorables et plusieurs déconvenues. Au sein du Bel20, D'Ieteren a ainsi été sanctionné en raison d'une chute de 20% de son bénéfice net courant, Belron ayant souffert de l'hiver clément.

Hors indice, EVS a lourdement chuté. Le groupe a publié de bons résultats semestriels grâce à la Coupe du Monde mais a quand même abaissé ses prévisions pour l'année entière ne prévoyant plus qu'une croissance de 1% à 3% de son chiffre d'affaires alors que ses charges bondiront de plus de 10%.

Bruxelles : Hamon - ThromboGenics

La pire performance de la semaine revient toutefois à Hamon, non pas à cause de ses résultats mais bien en raison de la découverte d'une erreur comptable de 40 millions. Cela contraint le groupe à procéder à une augmentation de capital de 20 millions afin de respecter les conditions de ses crédits.

ThromboGenics a été malmené après un rapport décevant, ses ventes de Jetrea aux États-Unis ayant chuté de 60% au premier semestre. La société a également annoncé un plan de restructuration afin d'atteindre le seuil de rentabilité en 2016.

Événements à retenir la semaine prochaine

Lundi : PIB Allemagne, activité manufacturière zone Euro et Chine, marchés US fermés, Iliad

Mardi : ISM manufacturier US

Mercredi : activité services zone Euro et Chine, livre Beige de la Fed

Jeudi : réunion Banque centrale européenne, ISM services US, rapport ADP emploi US, IEP Invest

Vendredi : PIB zone Euro, rapport emploi US

Nos partenaires