Semaine positive pour les Bourses malgré des résultats mitigés

25/01/13 à 17:37 - Mise à jour à 17:37

Source: Moneytalk

Les marchés ont joué au yo yo tout au long de la semaine pour finalement afficher une progression hebdomadaire, et ce malgré un secteur technologique déprimé après les chiffres décevants d'Apple et de Nokia.

Semaine positive pour les Bourses malgré des résultats mitigés

La somme d'indicateurs conjoncturels rassurant a finalement eu raison du pessimisme ambiant.

Ainsi, en Europe, l'indice ZEW allemand, mesurant le moral des milieux financiers a grimpé à son plus haut niveau depuis mai 2010. Et, l'indice Ifo, mesurant le climat des affaires en Allemagne s'est amélioré plus que prévu en janvier à 104,2 contre 102,4 en décembre 2012.

Aux Etats-Unis, malgré un indicateur immobilier décevant ce vendredi la moisson d'indicateurs hebdomadaire était de nature à rassurer sur le rétablissement de l'économie de l'Oncle Sam. Les chiffres du chômage, entre autre, sont tombées à leur plus bas niveau en cinq ans tandis que l'indice composite des indicateurs économiques américains a nettement augmenté en décembre.

Un bon indicateur conjoncturel chinois a également donné du baume aux coeurs des Bourses européennes. Selon l'indice HSBC, la croissance du secteur manufacturier s'est accélérée pour atteindre un pic de deux ans en janvier, les industriels recevant plus de commandes locales ou à l'exportation, signe encourageant pour le rebond économique chinois.

Europe : SAB Miller - Nokia

Aux actions, SABMiller a annoncé cette semaine une hausse de 17% de son chiffre d'affaires du troisième trimestre de l'exercice 2012-2013, le deuxième brasseur mondial ayant bénéficié d'une solide croissance en Amérique latine.

Par ailleurs, le secteur technologique a pris des claques tout au long de la semaine, avec entre autre les chiffres d'Apple et de Nokia.. Le Finlandais Nokia a surpris par la suppression de son dividende. Le groupe finlandais a en effet annoncé qu'il ne verserait pas de dividende cette année - une première depuis plus de 20 ans - pour préserver sa trésorerie dans un contexte de baisse de ses ventes.

Europe : Veolia Environnement - Banca Monte dei Paschi di Siena

A Paris, Veolia Environnement était recherché le groupe serait en lice pour un contrat de plus d'un milliard d'euros afin de traiter l'eau d'un grand projet de gaz de charbon en Australie, selon Les Echos. Veolia Environnement profitait en outre de l'annonce de nouvelles ambitions. Le groupe s'est fixé pour objectif de réaliser plus de la moitié de son chiffre d'affaires avec des clients industriels d'ici à cinq ans.

Par ailleurs, à Milan, Banca Monte dei Paschi di Siena a dévisé cette semaine en raison du scandale provoqué par la révélation de lourdes pertes sur des produits dérivés financiers.

Bruxelles : KBC - GDF-Suez

A Bruxelles, KBC affiche la plus forte hausse hebdomadaire du Bel 20. L'établissement financier a décidé de rembourser son opération LTRO à la BCE, pour un total de 8,3 milliards d'euros.

GDF Suez n'a pour sa part pas su capitaliser ses gains après l'annonce par le Groupe Bruxelles Lambert (GBL) d'une émission d'environ un milliard d'euros d'obligations échangeables en actions ordinaires existantes du groupe d'utilité publique.

Bruxelles : IBA-Euronav

Hors indice, IBA avait le sourire. Le groupe biotechnologique a signé un contrat de quelque 50 millions d'euros avec le groupe Apollo Hospitals pour installer le premier centre de protonthérapie en Inde.

Euronav a par contre souffert de chiffres peu reluisants. Le groupe a bouclé une deuxième année consécutive dans le rouge avec une perte nette de 86 millions de dollars contre 96 millions de dollars en 2011. La société a indiqué que ses tarifs se redressaient au premier trimestre 2013 mais reste prudent pour l'ensemble de l'année.

Etats-Unis

Les indices boursier américains affichent un bilan hebdomadaire positif malgré des résultats mitigés entre autre dans le secteur technologique.

Le relèvement du plafond de la dette pour 3 mois a quelque peu rassuré les marchés.

Etats-Unis : Apple-IBM

Les résultats publié cette semaine dans le secteur technologique ne sont pas tous mauvais.

Google a publié un bénéfice ajusté de 10,65 dollars par action pour le quatrième trimestre 2012, en hausse de 12% et supérieur au consensus de 10,42 dollars. IBM a pour sa part indiqué viser un bénéfice par action d'au moins 16,70 dollars cette année contre un consensus de 16,64 dollars.

Par contre Apple a déçu. Les investisseurs se demandent si les beaux jours de l'entreprise ne sont pas derrière elle. Malgré l'annonce de ventes records d'iPhone et d'iPad, le chiffre d'affaires de la marque à la pomme s'est de fait établi à un niveau inférieur aux attentes des analystes pour le troisième trimestre consécutif et ses prévisions pour la période allant de janvier à mars ont déçu les investisseurs.

Nos partenaires