Solvay prévoit de supprimer 150 à 160 emplois en Belgique

23/09/10 à 15:14 - Mise à jour à 15:14

Source: Moneytalk

Le groupe chimique Solvay a annoncé jeudi son intention de supprimer 800 emplois dans le monde d'ici 2012, dont entre 150 et 160 en Belgique, dans le cadre de son projet de réorganisation "Horizon", censé lui permettre de devenir "un leader mondial de la chimie durable".

Sur les 150 à 160 emplois menacés en Belgique, entre 130 et 140 sont situés à Bruxelles, le solde dans les usines -parmi lesquelles les sites de Jemeppe-sur-Sambre et de Lillo-, ont précisé les responsables de Solvay lors d'une conférence de presse. La plupart des emplois visés sont des postes d'employés et de cadres. Solvay veillera à limiter tant que possible l'impact social, a assuré son CEO Christian Jourquin. Cette annonce marque le lancement de la procédure sociale d'information et de consultation qui pourrait se clôturer en février 2011, selon les prévisions du groupe. "L'objectif principal du projet Horizon n'est pas de réduire les coûts mais de préparer le groupe pour le futur", a tenu à insister Christian Jourquin. Ailleurs en Europe, 90 emplois devraient être supprimés en France, entre 80 et 90 en Allemagne. L'Espagne (entre 40 et 50 emplois), l'Italie (entre 110 et 120) et le Portugal (80) sont aussi concernés. Enfin, 200 emplois seront en principe supprimés hors Europe. En Belgique, Solvay envisage également de concentrer, dès septembre 2011, l'ensemble de ses activités bruxelloises au sein d'un "campus Solvay", à Neder-over-Heembeek, qui comprendra notamment un nouveau centre d'innovation et un "centre corporate" appelé à prendre les décisions stratégiques du groupe. A terme, le siège de Solvay à Ixelles serait donc appelé à être vendu. Le projet prévoit aussi la création de deux "Global business Units", de dimension mondiale, qui seront situés en Italie pour les polymères spéciaux et à Séoul pour les produits chimiques spéciaux. Les produits chimiques seront quant à eux organisés en entités régionales. La mise en oeuvre du projet "Horizon" doit permettre à Solvay d'atteindre un total de réduction de coûts de 120 millions d'euros par an d'ici la fin 2012 et de se réorganiser en "un nouveau Solvay", après la vente de ses activités pharmaceutiques. Pour rappel, Solvay avait finalisé au premier trimestre 2010 la vente de ses activités pharmaceutiques au groupe américain Abbott pour une valeur totale d'environ 5,2 milliards d'euros. Dans ce contexte, le groupe n'a pas abandonné l'idée d'opérer des acquisitions mais M. Jourquin s'est voulu discret à ce sujet. Le groupe Solvay emploie environ 2.100 personnes en Belgique pour un total de 17.700 personnes dans le monde.

Nos partenaires