Solvay sacrifie les résultats des prochaines années

13/11/14 à 11:18 - Mise à jour à 11:18

Source: Moneytalk

Le groupe chimique a fait mieux que prévu par les analystes bien qu'en données publiées, son bénéfice opérationnel des 9 premiers mois chute de 22% sur 2 ans, une tendance appelée à se poursuivre. Jean-Pierre Clamadieu a en effet décidé de sacrifier les résultats à court terme pour renforcer le potentiel de croissance à long terme.

Solvay sacrifie les résultats des prochaines années

Cessions d'activités rentables

La filière PVC, Solvay Indupa (remis en cause par les autorités de la concurrence brésiliennes), Eco Services avant Acetow (un huitième des profits du groupe) selon les rumeurs et la branche polyamides (16% du chiffre d'affaires) suivant certains analystes. Le groupe multiplie donc les cessions et ne se contente désormais plus de vendre les activités les plus faibles (filière PVC). Eco Services ou Acetow sont en effet très rentables mais manquent sans doute de perspectives de croissance.

Acquisitions de promesses

Rayon acquisitions, Solvay n'hésite pas à mettre le prix comme avec Chemlogics, actif dans les spécialités chimiques pour l'extraction du pétrole et de gaz, payé 1,3 milliard de dollars, soit plus de 10 fois son excédent brut d'exploitation. Dans le cas de Ryton PPS acquis 220 millions de dollars, Solvay ne s'attend pas à retirer un quelconque bénéfice avant plusieurs années.

Valorisation tendue

Solvay est en train de devenir une société chère, cotant 16,4 fois son bénéfice prévu pour 2014 contre un rapport de 13,4 pour BASF, premier groupe chimique mondial. Cette valorisation grimperait encore si les ventes d'Acetow ou de polyamides devaient se confirmer. Ces multiples de plus en plus élevés finiront sans doute par peser sur le cours.

En savoir plus sur:

Nos partenaires