Tesco n'a pas de solution

04/06/14 à 12:56 - Mise à jour à 12:56

Source: Moneytalk

Teso a de nouveau connu un trimestre difficile même si le distributeur est parvenu à limiter la casse par rapport à ce que craignaient les analystes.

Tesco n'a pas de solution

Le premier distributeur britannique a subi une baisse de 3,8% de ses ventes au Royaume-Uni au trimestre écoulé, légèrement mieux que la chute de 4% prévue par les analystes mais ne lui permettant pas d'enrayer la perte de parts de marché.

Philip Clarke, Chief executive officer de Tesco, se montre de plus assez pessimiste pour les prochains trimestres, ne prévoyant pas la moindre amélioration. Tesco semble en effet incapable de lutter face à Aldi et Lidl qui sont en plein développement au Royaume-Uni.

Vu son incapacité à lutter sur le terrain des prix, Tesco a décidé de miser sur le service mais les fortes baisses de prix appliquées par d'autres acteurs traditionnels comme Asda (filiale de Wal Mart) et Morrison (qui prévoyait une chute de plus de moitié de ses bénéfices en mars) lui ont coupé l'herbe sous le pied. Tesco est ainsi de plus en plus perçu comme simplement trop cher par les consommateurs, ce qui est simplement intenable pour un grand distributeur leader d'un marché de masse selon Clive Black, analyste chez Shore Capital.

Cédric Boitte

Nos partenaires