Thrombogenics surprend avec une augmentation de capital à 24 EUR

29/03/12 à 17:30 - Mise à jour à 17:30

Source: Moneytalk

Le dicton affirme qu'il faut battre le fer tant qu'il est chaud. C'est ce que doit avoir pensé la direction de Thrombogenics. Car pour la troisième fois en quelques années, l'entreprise biotechnologique louvaniste annonce une augmentation de capital peu après d'excellentes nouvelles. Comme précédemment, elle exploite la possibilité légale de procéder à un placement privé lorsque les actions nouvelles ne dépassent pas 10 % des actions existantes. Ainsi 3,25 millions d'actions nouvelles ont-elles été placées à 24 EUR (remise de 3,5 % par rapport au cours). En raison du fort intérêt des investisseurs institutionnels, l'opération de près de 78 millions EUR était pour ainsi dire clôturée dès sa mise en oeuvre effective.

L'excellente nouvelle d'il y a quelques semaines est le deal conclu avec le partenaire rêvé - Alcon, la filiale de Novartis - pour l'ocriplasmine (médicament contre l'adhésion du corps vitré à la cornée, à l'arrière de l'oeil). Le partenariat porte sur l'Europe et le reste du monde, hors États-Unis. Alcon est le leader mondial dans le domaine de l'ophtalmologie. Thrombogenics a reçu 75 millions EUR d'emblée, auxquels s'ajoutent notamment 90 millions de paiements d'étapes potentiels à court terme (dans l'année). La trésorerie de l'entreprise louvaniste atteint ainsi près de 150 millions EUR. Avec la perspective de grossir encore à brève échéance.

C'est précisément pour cette raison que l'annonce de l'augmentation de capital a surpris. La trésorerie actuelle pourrait en effet encore augmenter de 50 %. Dans le communiqué de presse, l'opération est justifiée par la volonté de développer des indications supplémentaires pour l'ocriplasmine (comme l'oedème maculaire diabétique) dans un rapport de 50/50 avec Alcon pour les marchés hors États-Unis. Il est également question de conclure un contrat de licence concernant des candidats-produits en phase de développement dans le domaine l'ophtalmologie. Et il faut bien entendu y ajouter le lancement et la commercialisation de l'ocriplasmine aux États-Unis, où l'entreprise biotech louvaniste a clairement décidé de jouer sa carte personnelle.

Il est clair que l'action Thrombogenics fait l'objet d'un intérêt croissant. Récolter plus de 75 millions EUR moyennant une décote minime n'est possible que si l'action suscite un grand appétit. Nous devons dès lors parler d'opération réussie. Le prochain rendez-vous (2e trimestre) sera la publication des résultats de l'étude de phase II du TB-402, un anticoagulant, face au nouveau leader sur le marché, le Xarelto de Bayer. S'ils sont positifs (les résultats sont attendus en mai/juin), Thrombogenics disposera d'un nouveau joyau. Dans le cas contraire, il faudra arrêter le développement du TB-402. Toute correction digne de ce nom constitue une opportunité d'achat.

Danny Reweghs, L'Initié de la Bourse

Nos partenaires