TiGenix ne connait pas la crise

24/08/15 à 18:39 - Mise à jour à 18:39

Source: Moneytalk

La biotech a pris le contrepied de marchés en chute libre grâce à des résultats convaincants pour son traitement expérimental des fistules périnanales, permettant à la société d'aborder un nouveau chapitre de son histoire.

TiGenix ne connait pas la crise

Un marché cible de 2 milliards

Après l'échec commercial du ChondroCelect, le destin de TiGenix apparaissait lié au Cx 601, un traitement expérimental des fistules périnanles (maladie de Crohn). Dans la dernière phase des études cliniques, le traitement a livré des résultats convaincants souligne Jean Stéphenne. Le Président de TiGenix, ancien patron de GSK Biologicals, précise ainsi qu'avec le Cx601 seul un patient sur 2 devrait subir une opération chirurgicale contre 4 sur 5 actuellement en raison de la faible efficacité des médicaments disponibles. En termes de marché, il évoque un nombre de 100 000 patients et un prix de 20 000 euros par traitement, soit 2 milliards au total. En Europe, TiGenix déposera le dossier de demande de commercialisation début 2016 avec réponse attendue un an plus tard tandis qu'aux États-Unis, la société se cherche un partenaire pour poursuivre les démarches visant une commercialisation en 2020.

Levée de capitaux sur le Nasdaq ?

TiGenix a déjà reçu plusieurs marques d'intérêt mais ne doit pas négocier dans la précipitation insiste Jean Stéphenne, la société disposant de suffisant de cash pour les 12 prochains mois. Le Président estime que la société a besoin au total de 40 millions pour poursuivre les développements de ses trois principaux programmes. Une partie devrait provenir du partenariat qui sera noué pour le Cx601 mais TiGenix envisage également de solliciter les marchés américains. La société pourrait donc imiter ses pairs Galápagos ou Celyad qui sont entrés sur le Nasdaq cette année.

Des analystes confiants

N'hésitant pas à qualifier ce 24 août de journée la plus importante de l'histoire de TiGenix, Jean Stéphenne est rejoint par les analystes. Petercam et KBC Securities ont ainsi relevé leur conseil à acheter et ont fixé un objectif de cours de respectivement 1,40 euro et 1,50 euro. Cela donne un potentiel d'appréciation d'au moins 59% par rapport au cours de clôture de ce lundi.

En savoir plus sur:

Nos partenaires