Toujours pas d'embellie pour Euronav

17/04/13 à 15:53 - Mise à jour à 15:53

Source: Moneytalk

L'exploitant belge de tankers pétroliers continue de souffrir de la suroffre caractérisant son marché et ne perçoit aucun signe d'amélioration.

Toujours pas d'embellie pour Euronav

Euronav a bouclé les trois premiers mois de l'année sur une perte de 10,7 millions de dollars (USD) contre -9 millions USD il y a un an. Le groupe continue de souffrir de la suroffre sévissant sur le marché des tankers pétroliers, ce qui pèse sur les tarifs obtenus. Bien que le début de l'année profite de la demande hivernale, les tarifs obtenus par Euronav n'ont pas suffi à compenser les coûts. Pour ses VLCC (très grands tankers pétroliers, jusqu'à 320 000 tonnes), le tarif quotidien a atteint 21 000 USD contre 24 000 USD il y a un an et un seuil de rentabilité de 30 000 USD. Les prix étaient également en baisse pour les Suezmaz (tanker pétrolier pouvant transporter jusqu'à 160 000 tonnes).

Rayon perspectives, le second trimestre s'annonce de nouveau difficile, sa flotte de VLCC ayant jusqu'à présent été affrétée au tarif de 12 300 USD par jour. Fondamentalement, le marché souffre toujours de la livraison de trop de nouveaux tankers (commandés avant la crise) par rapport à la demande affectée par une économie mondiale tournant au ralenti depuis des années et par la hausse de production de pétrole aux États-Unis. La route Moyen-Orient / États-Unis est en effet la plus longue, mobilisant les tankers pétroliers davantage de temps.

Cédric Boitte

www.accioz.be

Nos partenaires