Un bilan boursier hebdomadaire teinté de rouge

12/10/12 à 18:08 - Mise à jour à 18:08

Source: Moneytalk

Les craintes concernant la croissance économique globale ont pesé de tout leur poids sur les marchés cette semaine. Les résultats d'entreprises meilleurs qu'escomptés n'ont pas suffi à effacer les pertes du début de la semaine.

Un bilan boursier hebdomadaire teinté de rouge

© REUTERS

Les marchés se sont concentrés sur les chiffres d'entreprises à partir de mercredi ce qui leur permet de présenter un bilan hebdomadaire moins " rouge " que craint en début de semaine.

Manquant d'incitant pour aller de l'avant, les Bourses européennes ont commencé la semaine sur une note négative. La révision à la baisse des prévisions de croissance globale pour 2012 et 2013 du FMI a pesé sur le moral des troupes.

En milieu de semaine les premiers résultats d'entreprises ont redonné un peu d'élan aux marchés. Alcoa a publié une perte de plus de 140 millions de dollars. Ces chiffres ne peuvent être qualifiés de bons mais étaient supérieurs aux attentes.

JPMorgan a également surpris positivement le marché avec un bénéfice "record" de 5,7 milliards de dollars pour le troisième trimestre, en hausse de 34% sur un an.

Europe : Carrefour-Burberry

Aux actions, les chiffres présentés par Carrefour et Burberry ont positivement surpris les marchés.

Carrefour a annoncé une hausse de 2,1% de ses ventes globales au troisième trimestre, tirées vers le haut par une progression de 5% de ses ventes au Brésil.

Burberry, le groupe britannique de vêtements haut de gamme a réalisé un chiffre d'affaires de 883 millions de livres sterling sur le semestre, soit une hausse de 8%.

Europe : Crédit Agricole - Commerzbank

Le secteur bancaire a repris quelques couleurs malgré l'absence de réaction de l'Espagne qui ne se résout décidément pas à faire appel à l'aide de l'Europe.

Les banques ont finalement peu réagi à l'abaissement de la note de l'Espagne auprès de Stansard & Poor's, qui ne faisait que s'aligner sur celle de Moody's.

Par contre les bruits de couloir évoquant l'application de Bâle III à une date ultérieure a soulagé le marché.

Bruxelles : KBC-Bekaert

A Bruxelles, la présentation de la nouvelle structure de KBC n'a pas séduit les marchés. Le groupe veut se recentrer sur ses clients et tout faire pour répondre à leurs attentes. Rien de bien novateur enfin de compte.

Les valeurs cycliques étaient également à la peine après la révision à la baisse des prévisions de croissance du FMI. Bekaert et Nyrstar sont les grandes perdantes de la semaine.

Bruxelles : Duvel-IBA

Hors indice, Duvel et IBA ont fait parler d'eux cette semaine.

Le premier pourrait sortir de Bourse grâce au rachat des parts publiques du brasseur par son principal actionnaire.

Pour le second il est question de la signature de trois contrats portant sur 10 millions d'euros en Asie.

Etats-Unis

La semaine marquée entre autre par des chiffres du chômage au plus bas depuis 4 ans et une confiance des consommateurs retrouvées. Mais ces chiffres du chômage seraient toutefois tronqués car la Californie aurait pas mal de dossiers en retard.

Etats-Unis : Alcoa-JPMorgan

Les premiers résultats sont tombés et force est de constater qu'ils n'ont pas déplu au marché, même si les prévisions pour 2012 restent très timides.

Nos partenaires