Une semaine boursière haute en couleur

14/09/12 à 16:32 - Mise à jour à 16:32

Source: Moneytalk

La Fed comme la BCE ont marqué l'actualité boursière avec des décisions majeurs.

Une semaine boursière haute en couleur

© REUTERS

La semaine boursière écoulée fut marqué par deux éléments : un européen et un américain.

En Europe nous avons eu le feu vert de la Cour constitutionnelle allemande au fonds de secours européen (MES). Les juges ont toutefois exigé que toute hausse de la participation financière allemande au capital du MES soit soumise à un vote positif du Parlement à Berlin.

Cette décision était très attendue par les marchés puisqu'elle intervient après les mesures de la Banque centrale européenne (BCE), qui est prête à racheter de la dette publique, avec les fonds de secours européens, si un pays le demande.

Mais , le point d'orgue de la semaine fut sans conteste la réunion de la Fed. Celle-ci s'est notamment engagée à intervenir sur le marché obligataire jusqu'à ce que le taux de chômage aux Etats-Unis baisse sensiblement.

Concrètement, la Réserve fédérale a annoncé qu'elle achèterait désormais pour 40 milliards de dollars de dette immobilière par mois et qu'elle poursuivrait ses achats de titres sur les marchés jusqu'à ce que le marché du travail s'améliore nettement.

La banque centrale américaine précise par ailleurs qu'elle ne relèvera pas ses taux d'intérêt avant la mi-2015 au plus tôt, alors qu'elle évoquait jusqu'à présent l'échéance de la fin 2014.

Europe

Aux actions, le secteur bancaire et les secteurs cycliques ont poursuivi sur leur lancée de la semaine précédente, dopés par la perspective d'un coup de pouce de la Fed à la croissance.

Crédit Agricole et Commerzbank font partie de ces titres qui ont su engranger plus de 10% sur la semaine, rassurées par la décision de la Fed après la BCE la semaine dernière.

A contrario, le secteur du luxe a souffert cette semaine après le profit warning de Burberry.

La célèbre marque anglaise déclaré anticiper, pour son exercice qui se terminera fin mars 2013, un profit imposable ajusté " autour de la borne basse des attentes du marché ".

Bruxelles

A Bruxelles, la grande gagnante de la semaine est Nyrstar.

Le groupe évoluant dans le secteur des matières premières profite bien entendu du coup de pouce européen et américain à leurs économies respectives. Tous les secteurs cycliques avaient d'ailleurs le moral cette semaine.

Les valeurs les plus défensives étaient par contre en retrait à l'image de Colruyt et ABInbev.

Etats-Unis

Le geste de la Fed a bien entendu été très bien accueilli de l'autre côté de l'Atlantique également.

On relèvera particulièrement la performance d' Apple et de Facebook cette semaine.

Apple qui a présenté son iPhone 5. Il est difficile de déjà savoir si il sera bien accueilli par les consommateurs mais en tout cas le marché veut y croire.

Soucieux de se réconcilier avec les investisseurs, le Pdg de Facebook a admis que la performance boursière de Facebook est décevante mais a assuré que les rentrées du groupe ne pourront qu'augmenter à l'avenir ce qui a permis à l'action de prendre 10% sur les cinq dernières séances.

Nos partenaires