Une semaine drapée de vert pour les Bourses européennes

08/06/12 à 17:27 - Mise à jour à 17:27

Source: Moneytalk

Après une semaine de progression les Bourses européennes ont repris leur souffle ce vendredi quelque peu déçues par le manque de réactivité des banques centrales. Le bilan de la semaine reste néanmoins largement positif.

Une semaine drapée de vert pour les Bourses européennes

© REUTERS

La semaine a commencé sur les chapeaux de roue pour les Bourses européennes qui auraient pu être complètement démoralisées par les soucis financiers du secteur bancaire espagnol. Il n'en fut rien...Aux yeux des intervenants du marché, l'organisation impromptue d'une conférence téléphonique entre les pontes du G7 illustre le fait que les dirigeants du G7 ont pris conscience qu'il fallait agir d'urgence pour résorber la crise de la dette de la zone euro, dont l'aggravation fait peser une lourde menace sur l'économie mondiale.

Les marchés tablaient également dans la foulée de ce sommet téléphonique improvisé, de décisions fortes de la part des banques centrales tant européenne et qu'américaine. Leurs espoirs fut néanmoins de courte durée car même si la Banque centrale européenne (BCE) et la Réserve fédérale américaine (Fed) ont semblé mercredi et jeudi enclines à agir dans les prochaines semaines si la situation devait se détériorer, aucune piste claire n'a été présentée.

Devant le Congrès américain jeudi, le patron de la Fed, Ben Bernanke, n'a ainsi rien dévoilé d'une possible modification de la politique monétaire américaine à court terme.

Les inquiétudes sont par ailleurs toujours vives en zone euro, puisque l'agence de notation Fitch a abaissé de trois crans jeudi soir la note de l'Espagne, en raison notamment de la situation des banques.

Actions Europe

Les grandes gagnantes de ce retour des beaux jours sont les actions bancaires.

L'apaisement observé cette semaine sur le front de la crise de la dette européenne a donné une bouffée d'oxygène aux valeurs bancaires, largement malmenées ces dernières semaines. BNP Paribas a ainsi engrangé 10,27% en une semaine.

Les secteurs les plus cycliques étaient également en verve.

Les valeurs industrielles et plus particulièrement celles exposées à l'exportation ont pris des points sur ces cinq dernières séances, entre autre grâce à la baisse des taux directeurs chinois qui démontre la volonté des autorités de l'empire du milieu de donner un coup de pouce à son économie. Peugeot, BMW, ou encore Nokia ont pris quelques couleurs.

Actions Belges

Tout comme dans le reste de l'Europe, les valeurs bancaires belges ont enregistré une semaine de bonne facture.

KBC peut même se targuer d'un bilan hebdomadaire positif de 12%. Ça faisait longtemps que la valeur bancaire n'avait pas connu une aussi longue série positive.

La valeur cyclique Nyrstar a aussi profité de ce climat favorable aux valeurs réalisant une partie de leur activité en Chine.

Quelques valeurs hors indice nous ont fait quelques frayeurs comme Thrombogenics.

La société biotechnologique Thrombogenics et son partenaire suédois BioInvent ont mis un terme au développement de leur anticoagulant TB-0402. Le traitement était déjà en phase IIb, mais les conclusions de ces tests indiquent que cet anticoagulant n'est pas plus efficace, dans le cas d'une thrombo-embolie veineuse, que son concurrent le Xarelto (Bayer). Cette déconvenue pour Thrombogenics a toutefois pu être compensé par l'annonce que son produit phare pour le traitement des yeux devrait être analysé par les autorités américaines début juillet.

Par ailleurs, la rumeur de scission d'Exmar a refait surface poussant le titre vers le haut.

Etats-Unis

Une semaine également en deux temps pour la Bourse américaine avec une première bonne moitié suivi d'une fin de parcours plus timide.

Karine Huet

Nos partenaires