Vagues de mauvaises nouvelles sur le front des entreprises

25/10/12 à 17:03 - Mise à jour à 17:03

Source: Moneytalk

Malgré de bons indicateurs américains et l'ouverture positive de Wall Street, les indices européens ont du mal à être franchement positif.

Vagues de mauvaises nouvelles sur le front des entreprises

© Getty Images/iStockphoto

Les principales Bourses européennes avaient du mal à être franchement positives ce jeudi malgré de bons indicateurs conjoncturels américains. Les yeux sont résolument braqués sur les résultats d'entreprises et force est de constater que les déceptions sont plus nombreuses que les bons résultats ce jeudi. La salve de restructuration avec à la clé de nombreuses pertes d'emploi pèse également sur le moral des investisseurs qui y voient un signe clair que la crise est loin d'être terminée, n'en déplaise au Président français François Hollande.

EUROPE : France Telecom-Sanofi

Aux actions, France Télécom a annoncé jeudi une baisse du dividende versé aux actionnaires pour 2012 et 2013, lors de la publication d'un chiffre d'affaires en légère baisse au troisième trimestre, et prévoit une année 2013 difficile en raison d'un contexte " plus dégradé qu'anticipé ". Pour les exercices 2012 et 2013, le dividende sera d' " un minimum " de 0,80 euro, contre 1,40 euro en 2011.

Toujours à Paris, Sanofi a publié ce matin des résultats trimestriels supérieurs aux attentes et relevé sa prévision de bénéfice pour 2012. Au troisième trimestre, le laboratoire pharmaceutique français a réalisé un bénéfice net en repli de 7,4% à 2,221 milliards d'euros, ce qui reste supérieur aux prévisions des analystes qui tablaient sur 1,9727 milliard d'euros.

Le bénéfice par action affiche un repli de 6,1% à 1,68 euro, là où le marché tablait sur 1,51 euro seulement.

EUROPE : Credit Suisse - Novartis

Sur la Bourse suisse, l'ambiance était morose après plusieurs déceptions. Credit Suisse a publié un bénéfice net en baisse de plus de moitié, inférieur aux attentes, et annoncé dans la foulée un plan d'économies. Autre poids lourd de la Bourse suisse, le groupe pharmaceutique Novartis a publié un chiffre d'affaires en baisse de 2%, ce qui est légèrement inférieur aux prévisions du consensus.

BRUXELLES : Solvay - Mobistar

A Bruxelles, les résultats de Solvay n'ont pas totalement convaincu le marché. Le groupe chimique a annoncé un chiffre d'affaires net de 3.291 millions d'euros, en hausse de +1 % par rapport à la même période de 2011, mais ses ventes sont en recul de 4% sur la période. L'amélioration du chiffre d'affaires repose essentiellement sur les bonnes prestations des secteurs Plastiques et Chimie, le chiffre d'affaires net attribué à Rhodia s'inscrit en baisse.

Mobistar évoluait en queue de Bel 20 toujours victime de prises de bénéfices et des mauvais chiffres publiés par son actionnaire principal : France Telecom.

BRUXELLES : Option

Hors indice, bonne nouvelle pour Option, la société technologique, a fait état pour le troisième trimestre d'un chiffre d'affaires de 11,7 millions d'euros contre 11,3 millions d'euros un an auparavant. La question des 5 millions d'euros que le groupe espère lever pour assurer son avenir de manière sereine n'a pas été soulevée lors de la présentation de ses résultats.

ETAT-UNIS

La Bourse de New York a ouvert en hausse jeudi, deux indicateurs économiques américains suscitant l'optimisme des courtiers : les inscriptions au chômage hebdomadaires ont reculé plus qu'attendu et les commandes de biens durables sont ressorties meilleures que prévu.

Les commandes de biens durables aux Etats-Unis ont fortement rebondi en septembre, progressant de 9,9% par rapport au mois d'août, alors que la prévision médiane des analystes les donnait en hausse de 8,0%.

Les nouvelles inscriptions au chômage ont baissé aux Etats-Unis dans la troisième semaine d'octobre, le ministère recensant le dépôt de 369.000 demandes d'allocations de chômage dans le pays du 14 au 20 octobre, soit 5,9% de moins que la semaine précédente.

Nos partenaires