Vestas collabore par défaut

27/09/13 à 14:31 - Mise à jour à 14:31

Source: Moneytalk

L'ex leader mondial des éoliennes va créer une co-entreprise avec Mitsubishi Heavy dans le domaine des éoliennes offshore afin de financer le développement de cette activité prometteuse.

Vestas collabore par défaut

A priori, la cession par Vestas de ses projets offshore (en mer) pourrait être perçue négativement étant donné le potentiel de ce segment de marché qui pourrait quadrupler pour atteindre 8GW par an à l'horizon 2020 selon Bloomberg New Energy Finance. Cependant, le groupe danois n'avait pas le choix. Ses finances se sont nettement détériorées ces dernières années, le solde nette passant d'une trésorerie de 614 millions fin 2007 à une dette de 900 millions fin 2012. Dans le cadre de la co-entreprise (dont le lancement effectif est prévu pour mars), Vestas apporte ses projets tandis que Mitsubishi Heavy injecte 100 millions, plus 200 millions en versements supplémentaires (suivant la réalisation de certains objectifs).

Cela permet au groupe danois de se concentrer sur l'amélioration de la rentabilité de ses activités traditionnelles (éoliennes sur terre), Anders Runevad, Chief executive officer de Vestas depuis le 1er septembre, vise ainsi des réductions de coûts d'un montant de 400 millions afin de mettre un terme à 2 années de pertes.

En Bourse, les investisseurs ont déjà anticipé le mouvement, le cours de Vestas ayant sextuplé depuis son plancher de 24 couronnes danoises atteint en novembre dernier. Outre les réductions de coûts, l'optimisme des marchés s'explique notamment par la hausse de la demande d'éoliennes en Chine ainsi qu'une nette réduction du problème de surcapacité qui a pesé sur les prix ces dernières années. En misant maintenant sur Vestas, l'investisseur paie donc déjà en partie les perspectives de rétablissement du groupe même si l'action doit encore quasiment quintuplé avant de revenir à ses plus hauts de l'été 2008.

Cédric Boitte

Nos partenaires