Vivendi plombé par SFR

26/02/13 à 12:49 - Mise à jour à 12:49

Source: Moneytalk

Le conglomérat français a connu une année 2012 difficile en raison de la baisse des chiffres de SFR, sa principale division et deuxième opérateur télécoms en France.

Vivendi plombé par SFR

Plein propriétaire de SFR depuis le rachat pour 7,8 milliards d'euros des 44% de Vodafone au printemps 2011, Vivendi a subi de plein fouet l'impact des tarifs régulés et de la forte concurrence sur le marché mobile en France avec le lancement du "casseur de prix" Free Mobile. SFR a ainsi vu son chiffre d'affaires chuter de 7,3% à 11,3 milliards et son résultat opérationnel (avant amortissements) plonger de 30% à 1,6 milliard.

La baisse des tarifs régulés et la concurrence ont également pesé sur les chiffres de Maroc Telecom (bénéfice opérationnel en baisse de 9,4% à 987 millions). GVT, opérateur alternatif au Brésil, a par contre continué de croître avec un chiffre d'affaires en hausse de 18,7% et un résultat opérationnel en progression de 23,2% à 488 millions malgré l'impact de la hausse de la TVA au Brésil et les taux de change défavorables.

Vivendi envisage toutefois de se séparer de Maroc Telecom et GVT afin de réduire son pôle télécoms par rapport à ses autres activités, le conglomérat étant également premier éditeur mondial de jeux (via Activision Blizzard) et de musique (via Universal qui a racheté EMI l'année dernière). Activision Blizzard a continué de croître avec un bénéfice opérationnel en hausse de 13,6% à 1,1 milliard alors que Universal est parvenu à aller à contre-courant de l'industrie du disque avec une légère hausse de ses ventes et de ses profits opérationnels (+3,6%).

Enfin la dernière activité de Vivendi, Canal+, a vu ses bénéfices reculer (-5,4% à 663 millions) en raison de ses investissements en Pologne et d'un pôle télévision gratuite en France.

Cédric Boitte

www.accioz.be

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos