Vodafone mise sur l'Europe malgré tout

20/05/14 à 18:21 - Mise à jour à 18:21

Source: Moneytalk

Le deuxième opérateur mobile mondial prévoit une année difficile en raison de l'impact de la concurrence en Europe.

Vodafone mise sur l'Europe malgré tout

Vodafone a vu son chiffre d'affaires reculer de 3,5% à 43,6 milliards de livres en 2013-2014, la baisse de ses revenus en Europe ayant excédé sa croissance dans les pays émergents (Inde, Afrique, etc.). Son résultat ebitda a ainsi chuté de 7,4% à 12,8 milliards de livres. Le groupe a de plus dû acter des dépréciations de 6,6 milliards de livres sur ses activités européennes.

Bien que le recul des revenus ait ralenti en fin d'année, Vodafone prévoit une accélération de la chute de ses profits en 2014-2015 avec un ebitda compris entre 11,4 et 11,9 milliards de livres. Vodafone a par ailleurs indiqué qu'il comptait investir 19 milliards de livres en 2 ans, un ambitieux programme qui sera aisément financé par la vente de ses 45% dans Verizon Wireless pour 130 milliards dollars (dont 84 milliards seront redistribués aux actionnaires).

Vodafone a de plus entrepris de compléter son offre en Europe via les acquisitions de Kabel Deutschland et du câblo-opérateur espagnol Ono pour un total de 15 milliards. Cela permettra à Vodafone d'offrir des offres multiservices (téléphone, internet, télévision, mobile) à partir de ses propres réseaux. Nul doute que le nom de Vodafone apparaitra encore dans le cadre de la consolidation du secteur des télécoms en Europe, comme prédateur, voire comme proie, AT&T (qui souhaite se développer hors des États-Unis) s'étant montré intéressé selon des rumeurs de marché.

Cédric Boitte

Nos partenaires