Jobistes, à vos marques...

08/04/14 à 12:28 - Mise à jour à 12:28

Source: Moneytalk

En raison du changement de législation, le nombre absolu de jobistes a crû entre 2012 et 2013 (+ 7,9%), sout moins qu'un an auparavant (+18,9%).

Les secteurs qui sollicitent davantage cette main-d'oeuvre sont l'horeca, la distribution, la construction et le socio-culturel. La commission paritaire 218, relative au statut d'employé, attire également un grand nombre d'étudiants. Cette augmentation peut s'expliquer par les besoins des employeurs. De leur côté, les étudiants combinent job et études pendant l'année ou durant les mois d'été pour mettre du beurre dans leurs épinards. Ils peuvent ainsi notamment s'acheter quelques biens utiles (équipement technologique...) ou se payer des loisirs. Toutefois, la plupart des jobistes savent aussi qu'ils acquièrent quelques mois d'expérience afin de se démarquer sur le marché de l'emploi, relativement bouché, à la sortie de leurs études. Pour rappel, la nouvelle législation autorise, depuis le 1er janvier 2012, les employeurs à engager des étudiants 50 jours à répartir librement sur toute l'année civile avec une cotisation ONSS réduite unique. Auparavant, le travail étudiant s'exerçait selon deux périodes de 23 jours (juillet-août-septembre et le reste de l'année) avec des cotisations ONSS réduites différentes. Si l'on compare les données mois par mois, il en ressort que l'impact de la réforme est limité sur les habitudes de recrutement. Les jobistes travaillent toujours toute l'année mais les mois où ils sont le plus sollicités restent juin, juillet, août, septembre et décembre. (Belga)

Nos partenaires