L'appétit immobilier ne semble pas faiblir

07/01/14 à 08:01 - Mise à jour à 08:01

Source: Moneytalk

Sur base de ses chiffres de 2013, Century 21 constate une normalisation des prix de l'immobilier résidentiel : - 0,5 % en Flandre, - 0,1 % en Wallonie et - 1,4 % à Bruxelles (- 0,8 % pour la Belgique). Si le prix des maisons a diminué (- 2,81 %) par rapport à 2012, le prix des appartements et terrains a augmenté (+ 3,04 % et + 2,79 %).

Pour les maisons, c'est Bruxelles qui a connu la plus grande diminution de prix (- 6,86 %), suivie par la Flandre (- 3,12 %). Pour les appartements, c'est en Flandre que les prix ont le plus augmenté (+ 3,60 %), puis à Bruxelles (+ 3,43 %) et en Wallonie (+ 2,60 %). Les prix des terrains ont, quant à eux, augmenté en Flandre (+ 6,86 %) et en Wallonie (+ 0,91 %). Et en nombre de transactions ? Plus 14 % pour les maisons, + 7 % pour les appartements et + 8 % pour les terrains. En outre, par rapport à 2012, le délai de vente moyen des appartements (- 8%) et des terrains (- 12%) a chuté. Pour les maisons, il est de - 0,1%. Pour 2014, il est prévu une poursuite de la stabilisation, avec une diminution en termes de prix et du nombre de transactions, ainsi qu'une importante croissance accordée au rendement énergétique des immeubles. Quant à l'âge du premier achat immobilier, il tend à reculer à 30-35 ans. (Belga)

Nos partenaires