L'emploi indépendant appelé à stagner

07/08/13 à 08:16 - Mise à jour à 08:16

Source: Moneytalk

Il y a quelques jours, les chiffres du chômage pour le mois de juillet révélaient une nouvelle dégradation du marché de l'emploi. Si on en croit les dernières prévisions régionales publiées par les trois instituts régionaux de statistiques et le Bureau fédéral du Plan, ce n'est pas l'emploi indépendant qui relancerait la machine.

S'attendant à une augmentation de l'emploi intérieur total de 30.000 personnes à Bruxelles, 98.000 en Flandre et 44.000 en Wallonie entre 2013 et 2018, les quatre organismes parient plutôt sur une stagnation de l'emploi indépendant - qui représente moins de 20% de l'emploi général - sur cette même période. L'emploi général, après une atonie généralisée sur la période 2012, repartirait légèrement à la hausse en 2014 (0,2% à Bruxelles, 0,5% en Flandre et en Wallonie). Cette hausse se renforcerait à moyen terme (2015¿2018), atteignant un taux de croissance annuel moyen de 0,9% à Bruxelles, 0,8% en Flandre et 0,7% en Wallonie. Selon les prévisions et sur l'ensemble de la période de projection, l'emploi indépendant croîtrait, dans chaque région, à un rythme nettement inférieur à celui observé, en moyenne, au cours du passé récent: +1,6% par an à Bruxelles, +0,2% en Flandre et ¿0,2% en Wallonie au cours de la période 2012¿2018 contre, respectivement, +2,8%, +0,9% et +0,4% au cours de la période 2005¿2011. (Belga)

Nos partenaires