L'immobilier reste stable

07/10/13 à 07:40 - Mise à jour à 07:40

Source: Moneytalk

Selon les chiffres de la fédération royale du notariat (www.notaire.be), le nombre de transactions immobilières enregistrées au cours du troisième trimestre n'a pas connu de régression notable durant la période des vacances. Par rapport à la même période de 2012, les transactions ont gagné 0,3%.

Ce chiffre confirme la stabilité du marché, particulièrement visible en Flandre (+1,3%). En Wallonie (-0,5%) et à Bruxelles (-3,2%), l'activité a régressé. C'est d'ailleurs la Flandre, seule région qui enregistre une évolution positive depuis le début de l'année, qui permet au marché d'afficher cette stabilité générale. Pour le pays, le prix moyen d'une maison est aujourd'hui de 234.366 euros. Il est de 251.457 euros en Flandre, de 177.665 euros en Wallonie et de 414.318 euros à Bruxelles. Quant aux appartements, ils attirent de plus en plus de candidats propriétaires et se vendent dès lors à des prix qui continuent à progresser, parfois sensiblement. Pour la Belgique, la hausse annuelle est de 3,3% à 206.314 euros. Un appartement se vend aujourd'hui à 205.424 euros (+2%) en Flandre, à 158.841 euros (+1,9%) en Wallonie et à 233.607 euros (+5%) à Bruxelles. Il existe bien évidemment de grandes disparités au niveau des provinces. Sans surprise, ce sont les deux Brabant qui demeurent les provinces les plus chères, avec des prix moyens supérieurs à la moyenne nationale tant pour les maisons que les appartements. Le Limbourg et le Hainaut sont les provinces qui demeurent les plus abordables. (Belga)

Nos partenaires